o veut nier l’évidence Démocratie et gestion du pouvoir : Quand Oumar Mariko veut nier l’évidence

L’ancien leader estudiantin qui a profité de toutes les faveurs à l’issue de la révolution populaire de 1991 par les pouvoirs de transition et de la 1ière mandature de Alpha Oumar Konaré préjuge que c’est une dynastie dont il a fait partie, qui règne au Mali.

Sans idéal politique réel, le président du parti SADI suggère encore dans une autre sortie médiatique que le pays est gouverné par un lignage depuis 1991.
Ces déclarations qui font fi aux choix des Maliens, portent un timbre comme pour dire que le suffrage du peuple n’était pas valable pour l’exercice du pouvoir en République du Mali.
La démocratie acquise au prix du sang est le point de départ des élections libres et transparentes au Mali. Elle est fondée sur le respect du choix sacré du peuple et des valeurs républicaines. Les élections étant la sine qua non condition de l’acquisition et de l’exercice du pouvoir reflètent la volonté et le choix des citoyens.
Ainsi, tous ceux qui ont dirigé le Mali depuis cette date ont été choisis par la majorité des Maliens.
Connu pour être celui qui a la propension de dire haut ce que les autres disent bas, Dr Mariko n’ayant jamais eu la vraie boussole est le politique malien qui exprime l’immaturité malgré les causes qu’il se fait défenseur dont tout le monde sait pourquoi.
L’amateurisme d’un homme le fait toujours prendre ses propres pièges tendus. Celui que tout le monde connait pour ses versatilités surprendra tout le monde lorsqu’il tiendra un langage clair.
Et le fameux Docteur ne dira pas le contraire. Lui qui naguère, avait défendu bec et ongle le régime actuel tourne brusquement la veste parce que les intérêts du médecin de Kolondièba ne sont pas comblés.
Ne faudra-t-il pas un moratoire pour des politicards de ce type qui infestent le champ politique malien ? Le nomadisme, j’allais dire l’égocentrisme migratoire de certains hommes politiques ne s’explique que par la ferme volonté de ne considérer autour de soi le sauvetage de leurs propres intérêts. Aucune goutte de conviction politique.
Une autre réalité est qu’une peste gangrène l’arène politique malienne. Elle serait envahie par un comportement narcissique visant seulement les intérêts de certains hommes politiques sans aucune conviction idéologique. Un rat ne cessera de courir tant que les trous de providence continueront à faire profusion.
Sinaly M DAOU

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here