Reconstruction et développement du Mali : Des réalisations du système des Nations-Unies visitées

La Journée des Nations-Unies a été célébrée le 24 octobre dernier. En prélude à cet événement, l’Unesco et Onu-Femmes ont présenté à la presse certaines de leurs réalisations au Mali. Il s’agit du Centre d’appel et d’orientation des femmes et filles victimes des violences basées sur le genre (financé par Onu-Femmes) et l’Ong Savama-Dci (Sauvegarde et valorisation des manuscrits pour la défense de la culture islamique), une initiative soutenue par l’Unesco.

Le système des Nations-Unies, en plus de la résolution des conflits pour le retour de la paix au Nord, est en train de participer activement au développement du Mali avec des réalisations d’infrastructures dont certaines ont été visitées le 20 octobre dernier. La première réalisation visitée est le Centre d’appel et d’orientation des femmes et filles victimes des violences basées sur le genre. Financé par Onu-Femmes et composé de trois brigades de 8 personnes, le Centre a pour activités le commandement et la coordination des activités des forces de l’ordre dans la lutte contre les violences basées sur le genre.

Logé dans l’enceinte de la Direction régionale de la Police de Bamako, le Centre dispose (ou propose) des numéros verts (80 00 11 15 / 80 333 dont les appels sont gratuits) pour recueillir les informations sur les maltraitances des femmes et des filles (agressions, viols et autres formes de violences) en vue de secourir les victimes. Selon le responsable du Centre, le Commissaire Idrissa Samaké, du 27 mars 2014 à aujourd’hui, le Centre a enregistré 1 405 cas de violence dont 56 % sont des violences domestiques. En dehors de Bamako, des centres similaires existent à Sikasso, Mopti, Tombouctou, Gao.

Conduisant la délégation, Oumou Bella Boré (consultante à Onu-Femmes) insistera sur l’importance des numéros verts dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Elle a affirmé qu’un atelier-bilan de deux ans sera organisé pour faire la statistique et orienter les activités du Centre en vue de mieux informer les autorités par rapport à l’importance des numéros verts qui contribuent à la sécurisation des femmes contre les violences. Elle a promis qu’Onu-Femmes continuera à appuyer le projet.

La deuxième réalisation du système des Nations-Unies au Mali visitée à cette occasion, c’est l’Ong Savama-Dci (Sauvegarde et valorisation des manuscrits pour la défense de la culture islamique). Créée le 27 novembre 1996 à Tombouctou, l’Ong Savama-Dci est actuellement à Bamako (Baco-Djicoroni) pour des raisons d’insécurité au Nord. Financée par l’Unesco, l’Ong a pour objectif de contribuer à la protection, la sauvegarde et la valorisation des manuscrits anciens en tant que partie intégrante du développement socio-économique et culturel durable du Mali.

Présentée par Aïchata Gouanlé, l’Ong dispose d’unités de confection de boîtes régulatrices de température pour la conservation des manuscrits, une salle de nettoyage de manuscrits, une salle de stockage des manuscrits, une salle d’élaboration des répertoires, une salle de numérisation des manuscrits, une salle de traduction (arabe-français), une salle de pagination des bases de données.

A travers ces différentes structures, l’Ong mène des activités de sensibilisation, de prospection, de conservation, de restauration, de catalogage, de numérisation, de rénovation et de réhabilitation, de formation des ressources humaines, d’éducation et de recherche. Employant plus de 50 personnes (arabophones et francophones), l’Ong Savama-Dci intervient sur l’ensemble du territoire malien. Et son domaine d’intervention est la culture et la sauvegarde du patrimoine écrit, l’éducation, la formation et les arts associés aux manuscrits. Depuis la crise de 2012, le nombre de manuscrits évacués sur Bamako s’élève à 377 491 manuscrits de 35 bibliothèques. De 2015 à aujourd’hui, l’Ong a numérisé 42 172 manuscrits de 3 bibliothèques. Elle a confectionné 19 920 boîtes pour 167 857 manuscrits de 16 bibliothèques. En plus de la réhabilitation de 13 bibliothèques et la reconstruction de 16 bibliothèques, elle a répertorié 161 628 manuscrits en arabe et en français dans 17 bibliothèques.  Et grâce à l’Unesco, tous ces manuscrits ont été sauvés de destruction ou de vol. Dans le domaine de la recherche autour des manuscrits, l’Ong Savama-DCI a dans son portefeuille 11 projets dont 5 sont en cours d’exécution en 2016 et les 6 autres seront exécutés en 2017. En plus de l’appui de l’Unesco, l’Ong a besoin d’être vulgarisée pour être mieux connue. A la fin de la visite des réalisations, Dr. Maxime Houinato, le Représentant-Résident de l’Onu-Femmes au Mali  a tenu à remercier la presse pour l’importance qu’elle accorde aux réalisations du système des Nations-Unies au Mali. A ses dires, les Nations-Unies ont été créées pour la résolution des conflits et pour la préservation de la paix. Et cette paix seule ne suffisant pas pour l’épanouissement de l’Homme, la création d’autres structures des Nations unies comme l’Onu-Femmes entre dans ce cadre pour l’épanouissement de la femme, l’Unesco pour la sauvegarde des patrimoines culturels, etc.

Siaka Doumbia

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here