Assainissement de la Commune V: La Première Dame soutien d’une initiative japonaise de plus de 2 milliards F CFA

L’épouse du chef de l’Etat, Keïta Aminata Maïga, a procédé, le vendredi 28 octobre, au lancement officiel du projet de ‘’Gestion des déchets solides, biomédicaux, et liquides’’ de la Commune V du District de Bamako. Un projet financé par le Japon pour un montant global de plus de 2 milliards FCFA. C’était en présence du maire de la Commune V, Boubacar Bah dit Bill, de l’Ambassadeur du Japon au Mali, Daisuke Kuroki et des ministres, Oumane Koné de l’Urbanisme et de l’Habitat, et son collègue de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat, Mohamed Ag Erlaf. Citoyen d’honneur de la Commune, l’ancien Premier ministre, Ahmed Mohamed Ag Hamani était également présent à cette cérémonie
La Première Dame, Keïta Aminata Maïga, présidente de l’ONG AGIR, est, fortement engagée sur le front de l’assainissement et de l’amélioration du cadre de vie dans notre pays. Une fois de plus, elle a présidé, le vendredi 28 octobre dernier au stade municipal ‘’Souleymane Mory Coulibaly’’, la cérémonie de lancement officiel du projet d’assainissement de la Commune V du District de Bamako.
Financé par le Japon pour un montant de plus de 2 milliards de nos francs, le projet consiste, entre autres, à traiter les déchets biomédicaux, les déchets solides et liquides des différents quartiers de la Commune V. Ainsi, il est prévu, l'aménagement des latrines publiques au sein des écoles, le pavage des rues, la construction des caniveaux pour le drainage des eaux usées, la remise d'équipements d'incinération aux différents centres de santé de la Commune V, l'entretien des ouvrages, la réalisation de puisards dans les concessions et des réseaux mini-égouts, entre autres. D’autre part, le projet prévoit : l'acquisition de véhicules de vidange, de 30 caissons d’ordures et de 8 000 poubelles ménagères qui seront distribuées gratuitement dans les concessions.
Pour le maire de la commune V, Boubacar Bah dit Bill, ce projet est le fruit de plusieurs années de travail effectué par les autorités maliennes et celles du Japon.
« En 2011 nous avons sollicité fortement et accompagné ce projet avec l’ensemble des autorités qui se sont succédé dans le palais des collectivités. Et cela, en conformité avec le code des collectivités » a rappelé, le maire de la Commune V qui poursuit en remerciant les ministres Kafougouna Koné, Ousmane Sy, Mohamed Ag Erlaf et les secrétaires généraux qui se sont succédé au ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, ainsi que les ambassadeurs successifs du Japon, pour leur sens d’écoute et leur disponibilité constante. Il ajoute que, dès 2009, la mairie de la Commune V avait élaboré un plan triennal d’assainissement comme cœur de son plan de développement économique social et culturel. Car, il fallait entreprendre des actions pour changer le cadre de vie des populations tout en assurant la fourniture des services sociaux de base en rapport avec le développement économique.
Le plan triennal a bénéficié dans sa conception et dans sa mise en œuvre de l’accompagnement constant de l’ONG AGIR, de l’AFD et des appuis divers de la coopération décentralisée à travers un cadre permanent de concertations soutenu financièrement par l’ONG-AGIR.
Toujours, selon le maire, le financement du projet d’assainissement de la Commune V par le Japon est le résultat de tous ces efforts consentis par le conseil communal et ses partenaires. Par la suite, il dira qu’à partir de ce projet, les acteurs doivent contribuer à la construction d’une véritable citoyenneté pour généraliser les actions d’assainissement et les rendre pérennes.
En conclusion, au nom des populations de la Commune V, il a remercié le gouvernement japonais pour son geste.
L’Ambassadeur du Japon au Mali, Daisuke Kuroke, a salué la clairvoyance de la mairie de la Commune V, pour avoir réussi à élaborer un projet d’une telle envergure pour la commune.
Pour l’ambassadeur Kuroke, le projet de ‘’Gestion des déchets solides, biomédicaux et liquides’’ améliorera significativement le cadre de vie des populations de la Commune V, en diminuant les maladies telles que le paludisme, la cholera entre autres. Il a rassuré les autorités maliennes du soutien continu du Japon.
La Première Dame, Keïta Aminata Maiga, présidente de l’ONG AGIR, ajoutera, pour sa part, que ce projet vient en complément avec les trois grands programmes d’assainissement déjà réalisés en Commune V pour le bien être des populations. Il s’agit, dira-t-elle, du programme d’assainissement et d’aménagement de Bacodjicoroni, du programme d’assainissement et de développement urbain de Bamako volet CV et du programme des 1400 puisards dans le quartier de Sabalibougou.
Par ailleurs, poursuit-elle, l’ONG AGIR a contribué à la mise en place d’un cadre de concertations qui a abouti à un regain d’intérêt du gouvernement et des bailleurs de fonds pour la Commune V ; toute chose qui, dira-t-elle, a amené les Agences de coopérations et des collectivités françaises à soutenir l’exécution du plan triennal. L’occasion a été offerte à la Première Dame de saluer le maire Boubacar Bah et son équipe ainsi que la coopération japonaise.

Abel Sangaré

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here