Handifestival: Les préparatifs vont bon train

La commission d’organisation des personnes en situation difficile a tenu une conférence de presse au siège de la FEMAPH pour expliquer l’état de préparation de handifestval devant se tenir au Mali du 1er au 4 Décembre prochain. Ce festival qui devrait regrouper les différentes organisations des personnes handicapées de la sous-région est placé sous le parrainage de la première Dame du Mali, Mme Keita Aminata Maïga. L’information a été donnée au siège de la FEMAPH, le mardi, 1er novembre 2016

L’art et la culture sont des créneaux d’insertion, a indiqué le président de la FEMAPH, Moctar Bah. Selon lui, il s’agit d’apporter leur brique à la construction nationale. Il a indiqué qu’au nom de la paix et de la réconciliation nationale, les personnes en situation difficile au Mali entendent organiser un festival avec la participation de leurs homologues de la sous-région à savoir le Sénégal, la Mauritanie, le Guinée, la Côte d’Ivoire, le Burkina. Les membres de l’organisation à savoir, le président Ibrahim Traoré, Barthélemy Sangala, Mme Konaté Zénébou Guissé ont tenu a remercié tout d’abord la première Dame du Mali pour avoir accepté de parrainer l’événement de personnes dont la plupart sont exclu dans la société. Selon les organisateurs, cela est une fierté surtout que c’est une première au Mali bien que certains pays de la sous région ont eu à organiser un tel événement.

Ils ont rappelé que ce festival devait avoir lieu depuis l’année dernière, mais compte tenu de l’état d’urgence, le festival a été reprogrammé malgré le déplacement de certains pays comme le Sénégal. Selon les organisateurs, ce festival sera une occasion pour les personnes handicapées de valoriser leurs talents. Le président de la FEMAPH, Moctar Bah a saisi l’occasion pour annoncer qu’au-delà de ce handifestval, les personnes handicapées vont participer pour une première fois au Mali à la biennale culturelle. Les organisateurs ont indiqué également qu’en plus de la première Dame, plusieurs partenaires se sont impliqués.

A titre d’exemple, il a cité le Haut Conseil National de lutte contre le Sida qui organisera à l’intention des personnes handicapées une conférence sur le Sida. Cependant, la commission d’organisation a laissé entendre que sur le coût global de l’organisation qui s’élève à 60 millions de FCFA, 80% reste des promesses de la part des partenaires contactés. Les organisateurs en tout cas entendent relever le défi. Ils ont fait appel à la solidarité nationale. Des artistes comme Salif Keita Bassékou Kouyaté et autres participeront à ce festival qui se veut le festival de l’inclusion.

Fakara Faïnké

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here