La grosse erreur de Diop

67

Le décret de nomination de notre aîné et confrère Alassane Diombélé dit Eric court jusqu’à ce mois d’octobre. Mais voilà que le ministre des Affaires étrangères, le patron de la diplomatie malienne, l’a relevé alors qu’il était à Bamako pour des raisons familiales. En d’autres termes, il n’en était pas informé. Surpris comme tout le monde, de la nouvelle, Eric déclare : «personne ne m’a informé de l’abrogation du décret». Il l’a appris à travers un cousin à Sevaré, qui lui-même l’avait appris à la radio. Cette décision est une grande surprise aussi pour les diplomates, car elle est la seule à être prise au niveau du ministère des Affaires étrangères. Chose rare pour les chargés de mission.

En effet, les mouvements dans les ambassades se font de façon collégiale d’où la grosse erreur du ministre Abdoulaye Diop, qui est plus dans la politique que dans le travail diplomatique. «La surprise est tellement grande que je n’ai jamais vu une seule personne sur une décision», nous a confié un diplomate de carrière. Et personne n’a entendu que le confrère avait été rappelé à Bamako ou avait commis une faute professionnelle. Le choc émotionnel a été dur pour lui, mais aussi pour sa femme et ses enfants. Tout le monde était surpris par cette décision du ministre Diop. C’est pourquoi le téléphone d’Eric n’a pas cessé de carillonner.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here