3e édition du salon des sports du Mali : L’engouement autour d’une initiative qui gagne en maturité

La 3e édition du Salon des sports du Mali (SASMA) a pris fin le dimanche 30 octobre (28-30 octobre 2016) par un dîner gala au Palais des sports de l’ACI 2000. Une édition marquée par des progrès dans l’organisation et de nombreuses innovations traduisant la ferme volonté du comité syndical de la Direction nationale du Sport et de l’Education physique (DNSEP) de faire de cette vitrine un véritable tremplin de l’émergence et du développement du sport autour de la pratique, du management et surtout d’une économie sportive florissante.

Les rideaux sont tombés donc sur la 3e édition du Salon des Sports du Mali (SASMA) avec l’organisation d’un dîner gala le dimanche 30 octobre 2016 au Palais des sports de l’ACI 2000.

Ce dîner gala était placé sous la présidence du chef de cabinet du ministère des sports qui avait à ses côtés le président du Comité de pilotage et de nombreuses autres personnalités, dont des partenaires de l’événement.

Tour à tour, le président du Comité de pilotage de cette édition 2016, M. Aliou Souleymane, et le chef de cabinet du ministre ont remercié les participants et les partenaires du SASMA tout en les félicitant de leur contribution de qualité ayant contribué à rehausser l’éclat de ce salon.

Pour le comité syndical de la DNSEP, cette 3e édition était celle de la maturité de son initiative. Elle était placée sous le signe  des innovations.

«Le SASMA est une contribution au développement du sport dans notre pays… C’est une initiative qui rassemble tous les acteurs du secteur à travers des panels, des stands d’expositions et des exhibitions», a déclaré M. Aliou Souleymane à l’ouverture du Salon le vendredi 28 octobre 2016.

«Comme toute entreprise humaine, il est nécessaire de se fixer des objectifs et se donner les moyens de les atteindre. L’objectif visé par le comité de pilotage de ce salon est de créer un cadre d’échange et d’émulation entre tous les acteurs des sports autour de leur savoir-faire», avait ajouté le président du Comité de pilotage du SASMA 2016.

La soirée de clôture a été aussi marquée par la remise de distinctions aux différents participants (32 fédérations nationales sportives et autres boutiques et salles de sports) ; aux sponsors ; aux panélistes et d’autres partenaires.

«Ils ont ainsi reçu des diplômes pour avoir contribué à la réussite de l’événement», souligne Alou dit Boubou Diallo, responsable de la communication du Comité de pilotage du SASMA 2016 (28-30 octobre 2016). «Ce dîner gala de remise a permis aux acteurs de terminer en communion», a précisé M. Diallo.

La marche sportive organisée le samedi 29 octobre 2016 a été l’une des grandes innovations de l’édition 2016 du SASMA. Les participants à cette marche sportive ont rallié le Palais des sports à partir du monument Kwame Nkrumah soit une distance de 1,2 km. Ils étaient une cinquantaine de marcheurs sportifs à prendre le départ avec un rythme à pas cadencé pour prouver qu’ils se «soucient de leur santé physique et le bien être corporel».

 

La promotion de l’athlétisme par les enfants

Cette marche sportive a enregistré la participation massive des femmes de la coordination des associations féminines du Mali, le maire de la commune IV, le secrétaire général adjoint de l’Assemblée nationale, le chef de cabinet du ministère des sports, le Directeur national adjoint de la DNSEP, le personnel du ministère des sports… Elle était encadrée par le bataillon du sport militaire.

Après la marche, le public était invité dans la salle de conférence du Palais des sports pour un panel dont le thème était, «l’environnement opérationnel du mouvement sportif: facteurs politiques et contraintes juridiques».

Une thématique défendue par Dr Djibril Gueye (ancien Directeur national des sports et docteur en droit de sport), Tidiani Niambélé (président du Djoliba), Oumarou Tamboura (ancien directeur national des sports et présentement secrétaire exécutif du CNOSM). Les échanges étaient si intéressants et si enrichissants que les panélistes ont été obligés de jouer les prolongations avec l’assistance (90 mn + 30 mn, 120 minutes).

Au finish, le public était satisfait de la qualité des débats qui lui ont permis de se familiariser avec le fonctionnement du mouvement sportif malien.

La 3e et dernière journée a été surtout marquée par le kid athlétique et un panel sur le thème de l’insertion socioéconomique des sportifs et les métiers connexes du sport. Les panélistes étaient notamment M. Check Konaté (Directeur général de l’INJS), M. Bourema Sogodogo (Professeur et Chef de département formation continue à l’INJS) et Souleymane Touré de la Direction nationale des Sports et de l’Education physique.

Pour ce qui est du Kids’ athletics, il faut noter qu’il s’agit d’un exercice basé sur des différentes épreuves de l’athlétisme exécutés par des enfants scolaires.

Pour les spécialistes, le Kids’ athletics est l’outil incontournable de la pratique de l’athlétisme pour les enfants de moins de douze ans. Lancé en 2001 par l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (en anglais, International Association of Athletics Federations, IAAF), il a été adapté et amélioré par la commission nationale des jeunes.

Cet outil ludique offre un large choix de situations favorisant le développement de la motricité de l’enfant, de lui apporter le plaisir de jouer à l’athlétisme. C’est un ensemble de 26 épreuves, accessibles par tranches d’âge des participants (7/8 ans, 9/10 ans ou 11/12 ans).

Il est donc axé sur de nouvelles épreuves avec une organisation innovante permettant aux enfants de découvrir les activités courses, sauts, lancers dans tous les environnements possibles (stade, terrain de jeu, gymnase, espace libre…).

Les jeux athlétiques proposés permettent à tous les enfants de profiter des bienfaits de la pratique de l’athlétisme en termes de santé, éducation, épanouissement personnel.

Ce programme a été magnifiquement joué par des scolaires passionnés lors du 3e jour du SASMA 2016. A la fin des épreuves, les participants ont tous reçu des diplômes de participation et d’autres cadeaux.

Cette 3e édition a donc été marquée par de nombreuses innovations et surtout par un engouement croissant autour de ce Salon. Ainsi, les participants et partenaires du comité syndical de la Direction nationale du Sport et de l’Education physique (DNSEP) se sont donné rendez-vous pour la 4e édition du SASMA.

Moussa Bolly


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here