Focus : Une grève porteuse de dangers

Le syndicat national de la santé, après  l’observation de grèves perlées ces deux dernières années, vient de déposer un nouveau préavis  de grève. Ce énième débrayage débute le 9 novembre. A propos de ce mouvement annoncé, les nouvelles sont alarmantes : le personnel de la santé aurait l’intention d’observer une grève illimitée dans tous les hôpitaux et structures sanitaires du pays. En effet, les blouses blanches auraient décidé d’enfoncer le bistouri, afin de faire mal. En somme, crever l’abcès.

Imaginez les conséquences d’une grève illimitée dans un Mali, lui-même, gravement malade !

Imaginez également le calvaire de cette frange importante de la population malienne qui n’a pas les moyens d’accéder à une simple consultation médicale dans les cliniques privées de Bamako, encore moins s’offrir des soins à Rabat, Tunis, Paris, Marseille ou Istanbul !

En attendant, la menace des blouses blanches est là. Elle est porteuse de dangers. Alors, il urge de trouver un terrain d’entente  entre le syndicat et le gouvernement afin d’épargner aux pauvres et innocentes populations des souffrances supplémentaires en ces temps si difficiles pour les Maliens, rongés (à petit feu) dans leur chair, leurs os et leur esprit.

C H Sylla    


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here