Communales-2016 : L’opposition dévoile une violation du Protocole de la Cédéao

Pour violation du Protocole de la Cédéao sur la démocratie et la gouvernance, l’opposition malienne prévoit d’attaquer l’Etat devant la Cour de justice de la Commission.

L’opposition a animé hier une conférence de presse à la Maison de la presse pour dénoncer l’insécurité et des pratiques qui entachent d’ores et déjà la sincérité des résultats des prochaines élections communales. Elle prévoit du reste d’ester l’Etat devant la CJ de la Cédéao.

Sur les élections, le président du Parti pour la renaissance nationale (Parena), Tiébilé Dramé, principal conférencier, a dénoncé une violation du Protocole de la Cédéao sur la démocratie et la bonne gouvernance.

“L’article 2 de ce Protocole stipule (alinéa 1er) : aucune réforme substantielle de la loi électorale ne doit intervenir dans les six mois précédant les élections, sans le consentement d’une large majorité des acteurs politiques”, a-t-il révélé, ajoutant que “l’opposition saisira la Cour de justice de la Cédéao pour dire le droit communautaire qui est au-dessus de la loi national”.

Selon l’opposition, le pouvoir essaye de mettre en place un système pour favoriser sa victoire automatique aux échéances communales.

Le président du parti Bélier a exprimé son inquiétude face à la recrudescence de l’insécurité. “L’incapacité des autorités à protéger les personnes et les biens a atteint un seuil alarmant ces derniers jours. En dépit des assurances trompeuses du gouvernement, la multiplication des attaques armées à Bamako et dans les communes environnantes interpelle le président de la République et son gouvernement”, a tonné le président du Parena.

A en croire, la réconciliation nationale et la réunification du pays sont renvoyées aux calendes grecques. Avec l’installation des autorités intérimaires et la tenue programmée des élections communales, ce qui lui fera dire que c’est un pays à 2 vitesses qui se met en place du fait de l’incompétence et de l’incurie des pouvoirs publics.

Notons que le président du Parti de la solidarité et du progrès (PSP), Oumar Hammadoun Dicko, et plusieurs autres ténors de l’opposition étaient présents.

Zié Mamadou Koné

Stagiaire

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here