Le premier ministre malien : « Nous sommes reconnaissants envers le Président Bouteflika »

Le peuple malien est “reconnaissant” envers le Président Bouteflika pour tous ses efforts en faveur de la paix et de la stabilité au Mali, a indiqué le Premier ministre malien, Modibo Keita.

Le peuple malien est “reconnaissant” envers le Président Bouteflika pour tous ses efforts en faveur de la paix et de la stabilité au Mali, a indiqué le Premier ministre malien, Modibo Keita. S’exprimant à l’occasion de la cérémonie de baptisation d’un boulevard au centre de Bamako au nom du Président Bouteflika, M. Keïta a déclaré que l’évènement “est plein de symboles, car il est dédié à une très grande personnalité qu’on a appelée très souvent ‘‘Abdelkader le Malien’’, en l’occurrence Abdelaziz Bouteflika, un grand Africain humaniste qui a consacré sa vie au bonheur des autres et à l’avènement de la paix et de la stabilité dans le monde”. Le Premier ministre malien a exprimé la “reconnaissance” de son peuple envers le Président Bouteflika pour “tous ses efforts en faveur de la paix au Mali”, ajoutant que “le fait d’avoir le sentiment que l’Algérie ait accepté que le nom de son Président soit donné à ce boulevard, honore non seulement la ville de Bamako, mais le Mali tout entier”.
Pour sa part, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a exprimé, à cette occasion, au nom du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et au nom du peuple algérien ses “remerciements” au peuple malien, qualifiant ce moment de “très fort”. Il a également considéré le fait d’avoir baptisé l’un des “plus grands et merveilleux” boulevards de Bamako au nom du Président Bouteflika, de “symbolique extrêmement fort pour tous les Algériens”.

Commémoration de la Révolution de novembre
Cérémonie à l'ambassade d'Algérie

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a assisté jeudi soir à une cérémonie de commémoration de la Révolution du 1er Novembre 1954 organisée à l'ambassade d'Algérie à Bamako. M. Sellal qui était accompagné du ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, et du ministre de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, a eu, à cette occasion, un échange avec des membres de la communauté algérienne établie au Mali.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here