Mali : un Casque bleu togolais tué dans une attaque

Un soldat togolais de la mission de l'ONU au Mali a été tué dimanche dans l'attaque d'un convoi de Casques bleus près de Douentza, dans le centre du pays, le sort de deux civils qui suivaient le convoi étant "incertain", selon des sources militaire et sécuritaire.

"Nous avons perdu parmi nos blessés un Casque bleu de nationalité togolaise, après l'attaque d'un convoi de l'ONU au centre du Mali", a déclaré à l'AFP une source militaire africaine au sein de la Minusma.

L'attaque "à l'engin explosif" du convoi de l'ONU a été suivie d'une attaque armée, a de son côté expliqué une source sécuritaire malienne.

Par ailleurs, un élu du centre du Mali s'exprimant sous couvert de l'anonymat a indiqué à l'AFP que le sort de deux civils qui suivaient le convoi était "incertain".

"L'attaque s'est déroulée non loin de la ville de Douentza (région de Mopti). Des civils suivaient le convoi de la mission de l'ONU. Nous sommes sans nouvelles de deux civils pour le moment", a précisé la même source.

Par ailleurs, dans la région de Tombouctou, des hommes armés ont attaqué dans la nuit de samedi à dimanche un camp de l'armée malienne, brûlant et emportant du matériel militaire, selon des sources locale et sécuritaire.

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a appelé dimanche le président malien Ibrahim Boubacar Keïta à prendre les "initiatives nécessaires" pour faire avancer la paix dans le nord du Mali, toujours instable.

Malgré l'intervention militaire internationale en cours depuis 2013, qui avait chassé les groupes jihadistes qui avaient pris le contrôle du nord du Mali en 2012, ceux-ci restent actifs, des zones entières échappant encore au contrôle des forces maliennes et de l'ONU.

sd/de


Source : Africatime

Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here