ADEMA-ASMA : le divorce de la déraison

L’union de raison entre les parlementaires du PASJ et de l’ASMA n’aura duré que le temps d’un feu de paille. Dans la foulée de la mise en place du bureau de l’hémicycle, les deux partis ont choisi d’enterrer leur groupe parlementaire, un divorce occasionné par une bataille pour les postes et non par une divergence autour de la présidentielle de 2012 comme il est mentionné dans la lettre collective que les quatre députés ASMA ont adressée au président de leur ancien Groupe, Issa Togo. En cause, le poste de président de la Commission ‘’Développement rural’’ que le Pasj avait gracieusement offert aux partenaires fraichement arrivés de l’APM pendant leur lune de miel. Précédemment détenu par le député ASMA, Drissa Sangaré, le strapontin en question devait retourner à son collègue de l’Adéma Amadou Djekilé. Tombé dans la déshérence par la suite, il a finalement fait l’objet d’un échange contre un poste de secrétaire parlementaire entre l’Adéma et le RPM. Conséquence : le groupe du parti de l’Abeille ne dirige aucune commission parlementaire à l’hémicycle. Quant aux députés ASMA, ils sont retournés à leur groupe d’origine (APM) où ils ont dû se contenter de la même chose qui leur était proposée par leurs alliés Adémistes.

La Rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here