Mali : les embuscasdes mortelles se multiplient

Les terroristes frappent sans distinction militaires français et forces onusiennes de la Minusma, avec rage vengeresse qui n’a d’égale que leur volonté de faire mal à ceux qu’ils considèrent comme leurs ennemis objectifs. Des attaques combinées aux des mines traitresses, ils continuent de faucher « les soldats de la paix » au nord du Mali.

Une récurrence violente qui s’installe malgré les moyens déployés et les motivations internationales soutenues. C’est désormais des embuscades improvisées et des champs minés qui attendent les militaires français et soldats onusiens, dans leur action de vigilance pour restaurer la paix et la sécurité sur le territoire malien. Une tache hautement risquée, où la vie de ces braves soldats est constamment à la merci de bandits, armés et fanatisés, qui fondent sur eux, pour disparaitre lâchement derrière les dunes de sable !
C’est ce qui s’est passé récemment à Douentza, non loin de la localité de Bambara Maoudé au centre du pays. Le convoi des Nations unies a sauté sur des mines, puis des armes ont retenti çà et là, signifiant à ceux qui en doutaient encore, que l’attaque était bien planifiée. La riposte de la Minusma a été simultanée, mais l’ennemi a disparu subrepticement en toute félonie. Ainsi en 24 heures, un Français et un Casque bleu togolais ont succombé aux fourches caudines terroristes; obligeant les forces de la Minusma à sortir les grands moyens dont les hélicoptères d'attaque, pour aider au passage les blessés.
Avec l’accord de paix signé mais dont la mise en œuvre souffre encore des dissensions internes et autres atermoiements externes, le Mali replonge progressivement dans les lendemains incertains. La multiplication de ces offensives terroristes, ponctuées d'embuscades mortelles, obéit à une logique guerrière dont le but est de fatiguer les forces internationales, par cette stratégie de harcèlements intensifs pour les affaiblir sur le terrain de l’efficacité combative.
Baisser la garde dans ces conditions est suicidaire.

Maria de BABIA pour GCI
© 2016 GuineeConakry.Info

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here