Mali : Sommet Afrique-France: les gardes de corps des hautes personnalités sont opérationnels

Le centre de communication du ministère de la sécurité et de la protection civile a organisé le dimanche 06 novembre 2016, une retraite médiatique dans la ville de Sélingué.
Cette retraite avait pour but d’expliquer aux hommes de médias entre autre les dispositions sécuritaires en cours d’exécution, les efforts du gouvernement en matière d’équipement des forces de sécurité et l’état d’avancement de la formation des gardes de corps dans le cadre du sommet Afrique-France. Selon, le commissaire principal Bakoun Kanté, chef de la cellule de coordination des opérations, la situation sécuritaire au Mali qui était déjà fragile depuis 1990 avec la défaite des islamistes d’Algérie, s’est aggravée en 2012.

Pour faire face à cette situation, le ministère de la sécurité a mis en œuvre un vaste programme de renforcement des capacités des forces de sécurité et de défense. Aux dires de Kanté, les forces de sécurité (police, gendarmerie, garde) ont bénéficié dune série de formations et, ont été équipées en matériel roulant et d’armes.Toujours, selon Bakoun Kanté, le gouvernement dans le cadre de la lutte contre le terrorisme a crée la force spéciale antiterroriste (FORSAT). Quant au directeur régional de la police, le commissaire divisionnaire Siaka B Sidibé, il dira que la police ces derniers jours, a identifié plusieurs nids de malfrats sur lesquels, il y’ a eu des descentes.

« Ces descentes ont permis d’interpeller plusieurs suspects et 15 armes à feu. Nous procédons régulièrement à des contrôles au niveau des check-points installés à travers la ville » a expliqué Sidibé. Le chef de la cellule de coordination et de protection des hautes personnalités Fodé Malick Sissoko a rassuré les journalistes quant à la fin de la formation des gardes du corps des hautes personnalités.
« Au nombre de 700, les agents formés sont désormais capables d’assurer pleinement la sécurité des hautes personnalités invitées au sommet Afrique-France » a ajouté Sissoko. Les hommes de médias ont souhaité la pérennisation de ce genre de rencontres, qui pour eux, leurs permettront de mieux relayer les efforts déployés par le gouvernement en matière de sécurité.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here