Préparation du Plan d’action gouvernementale en eau potable : Le ministre Malick Alhousseyni informe et sensibilise les autorités communales et traditionnelles

Le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseyni, accompagné d’une forte délégation, a procédé le samedi 5 novembre 2016 à une série de visites des adductions d’eau sommaires dans les Communes I, II, III et IV de Bamako.

L’objectif de ces visites était d’une part d’informer et de sensibiliser les autorités communales et traditionnelles sur la préparation du Plan d’action prioritaire du Gouvernement du Mali 2017 et, d’autre part, de faire l’état des lieux des installations qui existent. Il s’agissait également de faire le point des réalisations et de voir ce qui pourrait être fait pour renforcer la production.

A l’écoute des populations de ces différents lieux, les préoccupations tournaient autour du coût élevé de l’électricité, de l’augmentation des bornes fontaines, compte de la croissance des populations et de la demande en énergie solaire.

Selon le ministre de l’Energie et de l’Eau, cette mission entrait dans le cadre de la préparation d’un Plan prioritaire d’action gouvernementale de 2017. Aujourd’hui, dira t-il, l’alimentation de Bamako en eau potable est assurée par la station de Djicoroni-Para. La production journalière est estimée à 140 000 m3. Sur ce point, il existe un déficit, qui est structurel, entre une demande en eau qui ne fait que croitre et une offre qui est limitée.

Dans le programme d’action gouvernementale 2013 – 2018, il est prévu de répondre de façon durable au problème d’alimentation en eau potable de Bamako et environs, à en croire le ministre.

Pour mémoire, le Président de la République a visité le 17 octobre dernier la station de pompage de Kabala. Dans ce projet, de gros investissements sont prévus. Le chronogramme prévoit que fin 2018 on terminera avec ces investissements, qui permettront de répondre à la demande de tout Bamako de façon durable.

Le ministre a adressé ses sincères remerciements aux associations qui sont sur place, sans oublier les femmes et les hommes qui mesurent à sa juste valeur la place de l’eau, car les installations réalisées sont bien gérées. Un certain nombre d’actions à mener a été recensé avec les services techniques relevant de son département, la Société malienne de patrimoine en eau potable (SOMAPEP), la Sociéta malienne de gestion de l’eau potable (SOMAGEP) et la Direction nationale de l’Hydraulique, pour faire très rapidement et mettre en œuvre les travaux du plan 2017.

Cette mission entre dans le cadre de la concrétisation des orientations et des instructions du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, «partout où se trouvent une Malienne ou un Malien, nous nous devons de lui donner à boire», a martelé le ministre Malick Alhousseyni.

Adama Bamba


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here