ZIHARA DE CHEICK MOUNIR MAHI HAIDARA : Le pardon et la cohésion sociale en filigrane

Les disciples du "Asshaboul fahyidati aatijaniati hadratou mouniriya al mahia", ou encore les adeptes de la voie de Cheick Ahmadou Tidiani, du maitre coranique feu Cheick Mounir Mahi Haïdara, sont sortis massivement les 22 et 23 octobre 2016, à Ségou Pelengana pour commémorer la première édition du Zihara de leur guide "feu Cheick Mounir Haïdara". Cette première édition a enregistré la présence d'une dizaine de petits fils de Cheick Ibrahim Niass venus de Kaolack (Sénégal); du successeur de Cheick Mounir Mahi Haïdara, Cheick Mohamed Araby, son fils aîné, de Mounir Haïdara et ses petits frères ; des Imams, des autorités administratives et coutumières ainsi que des milliers de fidèle musulman pratiquants de Tarquiat Tidianiya.
A l’occasion des festivités de la première édition du Zihara de feu Cheick Mounir Mahi Haïdara, la grande salle du Miérou Ba, pleins à craquée a abrité une conférence débat, une conférence débats qui avait pour thème "la paix, le pardon et la cohésion sociale entre les peuple Malien et notamment les pratiquants du Tarquiat Tidianiya".
Après les protocoles habituels prévus pour les évènements majeurs, la cérémonie sera introduite par une lecture du saint Coran par Boubacar Niass venu du Sénégal pour la cause. Juste après, la parole sera donnée à ses frères, Baye Niass, Baba Ladji Niass pour exprimé leur satisfaction pour l'accueil chaleureux qui qui leur a été offert. Et de dire que la voie qu'ils pratiquent est celle de Cheick Ahmadou Tidiani, de Cheick Ibrahim Niass, de Cheick Mahi Haïdara, de celle Cheick Mounir Mahi Haïdara et bien entendu cette voie est celle du Prophète Mahomet (paix et salut sur lui).
Ils ont révélé que, celui qui pratique cette voie jusqu'à son dernier, sa récompensée par le Paradis. Ils ont exhorté les disciples de redoubler d’efforts pour consolider la voie. Avant de rappeler que, feu Cheick Mahi Haïdara était l'un des disciples de Cheick Ibrahim Niass qui selon eux est un descendant du Prophète Mahomet (PSL), "Il était le Khalifa de Niass sur la terre malienne", ont-ils dit. Et de préciser qu'après la disparition de Cheick Mounir Mahi Haïdara, que c'est Cheick Mohamed Araby Mahi Haïdara son fils aîné qui le succèdera à la trône du Tarquiat Tidianiya de Ibrahim Niass.
Pour Aly Diop, la jeunesse est la meilleure phase de la vie d'un être humain. "Toutes les bénédictions de la vie d’un l'homme se multiplie pendant la phase de sa jeunesse. Les jeunes doivent donc être consécutifs aux efforts qu’ils déploient", a-t-il déclaré. Il demandera ensuite à la jeunesse de mener des bonnes actions pendant qu’ils ont encore la vigueur.
A la suite de ses intervenants, le Cheick Mohamed Araby Mahi Haïdara, prendra la parole. Pour mettre l'accent sur les malentendus qui existent aujourd'hui entre lui et ses oncles pour la succession de son père. Il élucidera que la voie de Tarquiat n'est qu’une question de famille. A ce niveau, il dira que Cheick Ahmadou Tidiani a choisi Cheick Ibrahim Niass comme le guide spirituel de Tarquiat Tidianiya sans qu'il soit membre de sa famille.
De même, ce dernier à son tour a désigné le Cheick Mahi Haïdara comme son Khalifa au Mali sans qu’il soit de sa famille. C’est ainsi qu’avant son décès, le Cheick Mahi Haïdara lui aussi a pointu le doigt à son fils aîné, Cheick Mounir Haïdara pour sa succession à la trône de Tarquiat Tidianiya d'Ibrahim Niass.
"Aujourd'hui beaucoup de gens critiquent la famille de Cheick Mahi mais qu'ils sachent que par la grâce de Dieu, que la paix régnera dans la famille de Mahi. J'appelle aux disciples de prôner la patience, le pardon, la tolérance et la cohésion sociale", a-t-il laissé entendre. Avant de dire aux disciples de ne jamais répondre aux provocations de qui que soit et de rester sur la voie de leur maitre feu Cheick Mounir.
Toute la nuit durant, les petits fils d’Ibrahim Niass, les Khalifas, les grands Imams ont tour à tour prêché pour la paix et la cohésion sociale entre les pratiquants. Sans oublié les chanteurs de ''Zikr'' qui ont agrémenté l'événement par les louanges à Dieu et au Prophète (PSL).

Seydou Karamoko Koné

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here