Agence Nationale d’Assistance Médicale (ANAM) : Le RAMED au centre des préoccupations

L’Agence Nationale d’Assistance Médicale (ANAM) a tenu vendredi dernier dans ses locaux, la 11ème Session Ordinaire de son Conseil d’Administration. Il s’agissait de l’état des avancées du Régime d’Assistance Médicale (RAMED) dans un environnement socio-économique particulièrement difficile.
Les travaux étaient dirigés par le ministre de la solidarité et de l’action humanitaire, M. Hamadoun Konaté avec à ses cotés le Directeur Général de l’Agence Nationale d’Assistance Médicale.
Nombreux sont nos compatriotes en situation de précarité qui ne sont pas en mesure d’assurer la prise en charge de leurs propres soins de santé ou ceux de leurs familles. Le RAMED, il faut le souligner, est l’expression de la solidarité nationale au profit de certaines catégories de personnes en situation difficile à travers leur prise en charge médicale sans aucune contribution.
Dans son discours d’ouverture le ministre a noté que l’évaluation à mi-parcours de l’ANAM indique que 65 299 bénéficiaires ont été immatriculés au RAMED au courant de l’année 2016, soit 72% des 90.500 immatriculés. De plus, 6 800 dossiers de prestations ont été remboursés aux structures de soins de santé pour un montant de 132.903.992F CFA.
Par contre, 22.513 individus sont sortis du dispositif et font l’objet d’investigation en concertation avec les structures déconcentrées du département et les organisations mutualistes pour leur intégration dans un dispositif contributif en vue de la préservation de leur accès aux soins de santé.
Malgré les bons résultats et les perspectives encourageantes, il importe de signaler que les ruptures de stock de médicaments en DCI au niveau des pharmacies hospitalières et de l’absence de convention avec les officines privées risquent d’annihiler tous les efforts consentis ainsi que l’impact des résultats engrangés.
Cette difficulté a un impact négatif sur la qualité et la continuité des soins offerts aux bénéficiaires du RAMED. Après ce Conseil d’Administration, le Ministre a instruit à l’ANAM, de démarrer un processus de planification selon le cadre logique de programmation pour 2017 .

Adama DAO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here