Désenclavement au Mali : 360 milliards en routière

En vue de doter notre pays d’infrastructures routières de qualité et en nombre suffisant pour faciliter la mobilité des personnes et de leurs biens, le ministère de l’équipement, des transports et du désenclavement (METD) a opté pour un programme national d’infrastructures routières.

A cet effet,  il a prévu un budget de 360 milliards de FCFA pour la réalisation des travaux à l’horizon  2016-2018.

 

L’adoption de ce programme national d’infrastructures (courant 2016) par le METD conformément à la concrétisation de la vision de désenclavement du président de la République, repose sur l’augmentation des ressources destinées à la construction de nouvelles pistes et méthodes d’intervention en amont et en aval. Sa mise en œuvre vise à doter notre pays d’infrastructures routières de qualité à l’horizon 2018. Et, pour sa réalisation, le METD a prévu un budget d’un coût global de 360 milliards de FCFA.

Il est ainsi prévu dès le mois de décembre 2016, des travaux de bitumage des routes Zantiébougou-Kolondiéba-Frontière Ivoirienne, Benena-Mandiakuy, sans oublier le démarrage imminent d’un programme spécial pour la réhabilitation des routes du district de Bamako.

Ceux-ci seront suivis au cours du 1er trimestre de l’année 2017, des travaux de bitumage des routes Kayes-Sadiola, Kangaba-Dioulafoundo, Banconi-Dialakorodj-Safo-Nonsombougou, Yanfolila-Kalana, Baroueli-Tamani, Didiéni-Goumbou-Nara et  la réhabilitation des sections du tronçon Tour de l’Afrique-Yirimandjo et 3ème pont avec la construction d’un échangeur à Yirimandjo.

Les premiers résultats de cette grande initiative imprégnée de la vision de désenclavement du président IBK sont d’ores et déjà perceptibles dans les régions de Kayes et Koulikoro et dans le district de Bamako.

A Bamako, à l’instar des années précédentes, le METD a entrepris en 2016 des travaux intenses de réhabilitation de certaines infrastructures routières pour un montant de près de 16 milliards de FCFA. Aussi, même si, ces travaux entrent dans le cadre des préparatifs du 27ème sommet Afrique-France, lesdites actions participent également à l’embellissement de la ville et à l’amélioration du trafic urbain. A cela s’ajoute la construction du 2ème terminal de l’aéroport international Modibo Keita Sénou.

Des actions concrètes à Kayes et Koulikoro

Dans la région de Kayes, le coût des travaux d’entretien courant et programme de désenclavement sur les deux dernières années est estimé à près de 9 milliards de FCFA. En attendant la construction du deuxième pont, un montant de plus de 2 milliards est prévu pour la réhabilitation de l’ancien pont de Kayes.

Concernant le second pont, le site a été identifié dans la commune urbaine de LIBERTE DEMBAYA, le financement est entièrement bouclé et les travaux seront lancés avant la fin de l’année 2016.

Aussi, il est prévu de réhabiliter l’aéroport international Kayes DAG-DAG et le pont de Makania, respectivement pour un montant de 11 milliards de FCFA et 676.021.000 FCFA.

Les travaux sur les 195 km de l’axe reliant Kita et Diema, ont porté sur la construction de dalots, la réparation des radiers, le gabionnage, le reprofilage les enrochements et les rechargements partiels en certains endroits critiques. Le coût de ces travaux est estimé à près de 700 millions de FCA.

De même, un projet d’aménagement et d’entretien de voiries urbaines est actuellement mis en œuvre à Nioro. Son coût s’élève à environ 1 milliards deux cent quarante deux millions de FCFA.

Toujours dans la région de Kayes, après la construction de l’axe Selinkegny-Oussoubidiagna-Diakon, une réalisation de près de 2 milliards de FCFA a été effectuée  dans la zone minière de Kéniéba.

Enfin, pour la région de Koulikoro, le METD a débloqué environ 950 millions de FCFA pour le désenclavement de certaines zones.  Et, le programme d’urgence mis en place dans la localité a été exécuté à plus de 80%. A titre d’exemple, sur les 14 ouvrages prévus dans 128 villages pour une ouverture sur la RL-244, 10 sont terminé.

Djibril Kayentao


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here