CEDEAO : La carte d’identité biométrique ciblée par les Etats

Dans la course à la carte d’identité biométrique commune, le Sénégal et le Mali se positionnent en tête de peloton au sein de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao).

Une réunion des experts sur l’état d’avancement du processus de mise en place d’une carte d’identité biométrique au sein de l’espace Cédéao se tient depuis lundi dans notre pays.

En marge de cet atelier de suivi, le directeur de la libre circulation de la Cédéao a animé un point de presse ce mardi à l’hôtel Olympe pour faire l’état des lieux de l’avancement du processus. Pour N’Faly Sanoh, il enregistre déjà des avancées notables même si quelques difficultés sont signalées.

Le directeur de la libre circulation de la Cédéao a magnifié le 8 novembre à Bamako l’exemple malien de carte d’identité biométrique. “Le Mali a démarré le processus d’introduction pour sa carte d’identité nationale conforme aux spécificités Cédéao et couplée au service de santé” relèvera-t-il.

Rappelant les enjeux et les objectifs d’une carte d’identité biométrique au sein de l’espace communautaire, M. Sanoh rappellera qu’à travers ce projet, la Cédéao s’engage auprès des Etats et des citoyens de la Communauté pour plus de sécurité, de liberté et de mobilité pour les personnes et leurs biens.

Et pour cette course à la carte d’identité biométrique commune, le directeur Sanoh ajoutera que le Sénégal et le Mali se positionnent en tête de peloton.

Il notera que malgré la volonté politique affichée des chefs d’Etat et de gouvernements de l’espace, le processus connaît quelques entraves liées à des considérations internes dans chaque pays de l’espace.

Chaque pays membre de l’espace se doit d’introduire son propre projet de carte d’identité nationale Cédéao d’ici 2017.

Oumar B. Sidibé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here