Suspension du mot d’ordre de grève illimitée du Syndicat national de la santé : Le SNS-AS-PF et le gouvernement accordent leurs violons

83

Hier mercredi, suite à une rencontre avec le Gouvernement, le Syndicat national de la santé, de l’action sociale et de la promotion de la famille (SNS-AS-PF) a décidé de suspendre son mot d’ordre de grève illimitée.
Au cours de cette rencontre, le Syndicat et le Gouvernement se sont entendus sur neuf (9) points de revendications. C’est pourquoi, les syndicalistes ont suspendu leur mot d’ordre de grève illimitée, mouvement qui devait le 9 novembre 2016.
Après plusieurs heures d’intenses négociations entre gouvernement et syndicat, les hommes du Secrétaire général, le Pr. Mamady Kané, ont accordé leurs violons avec ceux du gouvernement et décidé de reprendre le travail, à la satisfaction des deux parties.
Le premier point d’accord concerne la revalorisation de la fonction socio-sanitaire et de la promotion de la famille, à travers l’adoption d’un plan de carrière pour tous, d’un plan de formation continu et d’un plan de motivation. Le second point a trait à la satisfaction des points contenus dans les résolutions du 12ème congrès du SNS-AS-PF.
Tertio, le syndicat a obtenu l’octroi et l’augmentation substantielle de primes de fonction spéciale, de grade et de monture et l’intégration des émoluments des bi-appartenants dans leur salaire.
Autres points de revendication satisfaits, le maintien et l’extension des ristournes dans leur esprit d’antan, l’intégration des contractuels payés sur ressources propres et fonds PTTE, celle des nourrices de la Pouponnière et la régularisation de la situation des autres catégories de travailleurs de la structure conformément à la réglementation du travail.
S’y ajoutent l’octroi d’autorisations et de congés de formation à tous les travailleurs ayant respecté la réglementation en vigueur, le respect de la liberté syndicale à tous les niveaux et l’annulation des mutations abusives des responsables syndicaux dont le mandat est en cours.
Sans oublier la régularisation des agents victimes des contrôles physiques et de ceux de la région de Gao omis dans les frais de retour et d’installation et, enfin, l’amélioration des conditions de travail par le recrutement du personnel qualifié, l’amélioration du plateau technique, conformément à la Carte sanitaire nationale et la dotation régulière et conséquente en consommables de toutes les structures socio-sanitaires et de la promotion de la famille.
Adama Bamba

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here