Livre : Chirfi Moulaye Haïdara fouille «Les manuscrits anciens du Mali»

C’est avec un cri de détresse que l’écrivain Chirfi Moulaye Haïdara a lancé sur le marché son dernier livre. «Ceux qui posent des actes de violences au nom de la religion ne rendent pas service à l’islam », a-t-il déploré samedi dernier, 5 novembre, à Bamako. L’ouvrage, intitulé «Les manuscrits anciens du Mali», est édité par les éditions La Sahélienne.

Il fait ressortir ce que l’auteur considère comme des enseignements tirés des textes anciens du Mali pour soigner le pays de la violence religieuse. L’entente et la cohésion, comment l’auteur, sont prônées par les manuscrits anciens du Mali. Et pour Chifi Moulaye, ces vieux textes peuvent apporter des solutions originales aux problèmes que connait le monde d’aujourd’hui. En effet, l’auteur veut contribuer à la construction d’une société de savoir en puisant dans l’immense ressource de connaissance que constituent les anciens manuscrits islamiques empilés au cours des siècles. En clair, l’auteur analyse comment les anciens se sont débrouillé pour résoudre les contentieux et réglementer le vivre-ensemble.

Le sujet du livre est d’autant plus pertinent pour les autorités que le ministère de la Réconciliation y voit une opportunité. Ainsi, le ministre concerné n’a pas hésité à faire une contribution publique ayant permis la publication de l’ouvrage au grand soulagement de l’éditeur Ismael Samba Traoré. L’aide gouvernementale n’est surprenante pour l’éditeur, puisque que le Mali cherche encore à réconcilier ses enfants.L’ouvrage vendu au prix de 5000 F CFA mène le lecteur à explorer latrès longue tradition musulmane que le Mali a connue et qui n’a rien à voir avec la violence que certains groupes extrémistes tentent de coller à l’islam. «L’instrumentalisation du fait religieux a atteint des proportions inquiétantes, alors que toutes les religions insistent sur la cohésion », a déclaré l’auteur lors de la cérémonie de lancement du livre.

Soumaila T. Diarra


Source : Africatime

Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here