Rencontre de la Fémafoot et la Fifa à Zurich : l’AG du 29 Novembre pour sauver le football Malien

La salle de conférence de la fédération Malienne de football a abrité le 4 Novembre 2016 la conférence de presse sur la rencontre de la FEMAFOOT avec la FIFA et le ministre malien des sports. Elle était animée par l’Inspecteur Général de la police, le président de la FEMAFOOT Baba Diarra.
C’est pour trouver une fin heureuse à la crise du football malien que la FIFA a invité à Zurich la fédération malienne de football, représentée par son président Baba Diarra et Yacouba Sidiki et le ministre Housseiny Amion Guindo et quelques directeurs techniques.

Quatre points étaient à l’ordre du jour de la rencontre de Zurich que sont la ténue de l’assemblée générale ordinaire, la composition du collège électorale et les sanctions à encourir pour le Mali en cas de non-exécution par la fédération malienne de football.

Par rapport à la date de l’assemblée générale ordinaire, le conférencier dira qu’il a proposé la date du 29 Novembre 2016 et adopté par tous les participants de la rencontre.

S’agissant des sanctions, la FIFA a été claire, elle demande au ministre des sports malien de laisser la fédération malienne de football gérer leurs affaires et toute manœuvre venant du ministère provoquera l’élimination du Mali sur toutes les compétitions confondues et cela jusqu’à nouvel ordre.

La rencontre a clarifié le rapport qui est entre le TAS et la FIFA. Aux dires de Baba Diarra le TAS est un démembrement de la FIFA, donc une structure de complémentarité et que le TAS ne peut en aucun moment sanctionné un pays car ce dernier relève de la compétence de la FIFA.

De sa part Yacouba Sidiki Traoré secrétaire général de la FEMAFOOT soulignera que le ministre Housseiny Amion Guindo s’est vu humilier par les représentants de la FIFA dans la salle qui ont chassé M Yéli Sissoko dans la salle qui était venu suite à une invitation du ministre des sports.

En rappel M Sissoko a fait l’irruption dans la salle 10 minutes après la réunion, à peine rentrée aussitôt, il a été chassé de la salle parce que la FIFA ne reconnait pas la fédération d’opposition dirigée par lui.

Par ailleurs le président de la fédération malienne de football inspecteur général de la police Baba Diarra demande à toutes les personnes de bonne volonté de tous les partenaires de s’impliquer davantage pour sauver notre football.

Diam Wagué

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here