41ème anniversaire de la marche verte : Le Roi Mohammed VI mise sur un gouvernement sérieux, responsable pour aplanir toutes les difficultés

D’entrée de jeu, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a rendu un hommage mérité à l’Artisan de la Marche Verte, Sa Majesté le Roi Hassan II et à tous les valeureux martyrs de la patrie.
Le choix de Dakar pour prononcer pour la première fois un discours royal hors du Maroc n’est pas un hasard pour la simple raison que les racines historique du Royaume Chérifien dépassent le fleuve Sénégal et que l’esprit de la Marche Verte se fait encore dans toute la région.
Dans le discours royal, le Souverain a mis un accent particulier sur la question du Sahara et l’appui du Sénégal en faveur du Maroc. Car, en effet, le Sénégal fut parmi les Etats ayant participé à cette épopée nationale, aux côtés d’autres pays africains et arabes. Ce pays, le Sénégal, a toujours été à la tête des défenseurs de l’intégrité territoriale et des intérêts supérieurs du Royaume. La réintégration du Maroc de l’Union Africaine n’est pas une décision tactique, pas plus qu’elle a obéi à des calculs conjoncturels. Elle est plutôt l’aboutissement logique d’une réflexion approfondie. Et lorsque le royaume a annoncé son retour, il n’a demandé la permission de personne pour obtenir ce droit légitime. En tout état de cause, le Maroc est de retour pour retrouver sa place naturelle dans la grande famille de l’Union Africaine, a souligné le Roi Mohammed VI dans son discours.
Aussi, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a fait l’état de ses visites officielles en Afrique de l’Est. La politique africaine du Maroc ne se limitera pas seulement aux seuls pays de l’Afrique occidentale et centrale, a indiqué le souverain dans son discours. Avant de poursuivre : ”Nous veillerons plutôt à ce qu’elle ait une portée continentale, et qu’lle englobe toutes les régions de l’Afrique. C’est dans ce cadre que nous avons effectué des visites officielles au Rwanda, en Tanzanie et en Ethiopie. Aujourd’hui, il n’est un secret pour personne que le Maroc constitue une puissance politique influente et jouit d’estime et de crédibilité non seulement auprès des dirigeants des pays africains, mais aussi aux yeux de leurs peuples. Le Maroc a besoin d’un gouvernement sérieux, responsable, apte à aplanir les difficultés héritées des années passées, concernant surtout le respect des engagements du Maroc, qui s’adapte aux programmes et priorités. C’est un ensemble de compétences qualifiées, avec des attributions départementales bien définies. Le Roi Mohammed VI a promis de veiller à ce que la formation du nouveau gouvernement se fasse conformément à ces critères et suivant une méthodologie rigoureuse.
B KONE


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here