Bio-Carburant : Les pro-Jatropha au créneau

Dans le cadre de la réduction de la pauvreté, le projet Jatropha a vu le jour. Et depuis sa mise en œuvre il y a quatre ans, il a obtenu des résultats très satisfaisants.

Les acteurs du comité du projet "Promotion de la production et de l’utilisation de l’huile du Jatropha comme biocarburant au Mali" ont tenu le 10 novembre 2016, la 4e réunion de leur comité de pilotage. C’était dans la salle de conférence de l’Agence nationale de développement des biocarburants sous la coprésidence du représentant du ministre de l’Energie et de l’Eau, Tezana Coulibaly, et le coordonnateur du projet, Yafong Berthé.
Cet projet, qui veut développer et promouvoir un modèle de production et d’utilisation durable de l’huile de pourghère à l’échelle nationale, répond aux préoccupations du gouvernement en général et à la stratégie des biocarburants en particulier ; à savoir : l’amélioration de l’accès à l’énergie particulièrement dans les zones rurales, la sécurité énergétique à travers la diversification des ressources et la réduction des importations pétrolières, le développement économique et social accru par la diversification des activités agricoles et la création d’emplois et de revenus en milieu rural.
"Mon département, qui a suivi avec un grand intérêt l’évolution du projet, se réjouit des progrès enregistrés dans le développement et la promotion d’un modèle de production et d’utilisation durables du Jatropha comme biocarburant au niveau national", a dit Tezana Coulibaly.
Il indiquera qu’à la faveur de la synergie entre les acteurs, les superficies plantées en Jatropha ont connu une croissance constante, passant de 500 hectares en 2013 à plus de 15 000 hectares en 2016, en cultures associées avec des céréales et des cultures basses, en haies vives et en cultures pures.
Selon le coordinateur du projet, cette donne constitue un résultat tangible qu’il convient d’entretenir, de renforcer et de pérenniser au bénéfice du peuple malien.

Seydou Karamoko Koné

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here