Ouverture de la 8è session de la conférence islamique des ministres de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique MODIBO KEITA : « La qualité des ressources humaines est la voix de la transformation du monde »

La 8è session de la conférence islamique des ministres de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique s’est ouverte ce matin au Palais des sports Salamatou Maïga de Bamako sous la présidence du Premier ministre, représentant le président de la république. C’est l’organisation islamique pour la science et la culture (ISECO) et le Gouvernement du Mali qui co-organisent cette rencontre dont le thème est : « enseignement supérieur : qualité adéquation».
A la suite du Directeur général adjoint de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), de la présidente de la 7è session de la conférence islamique des ministres de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, du directeur de l’ISECO, du ministre malien de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le discours d’ouverture a été prononcé par le Premier ministre, Modibo Keita. Pour le Chef du Gouvernement, la tenue au Mali d’une assise aussi importante que la 8è session de la Conférence islamique des ministres de l’enseignement supérieur est une preuve de solidarité et de confiance à un moment où le pays et le monde font face à des crises sécuritaires sans précédent. Modibo Keita a rappelé les vertus de l’islam en matière de propagation de la paix dans les cœurs. Selon lui la recherche scientifique doit œuvrer à perpétuer les civilisations brillantes, à préserver les générations futures à travers la science et le savoir. Pour coller au thème de la cette 8è session lié à l’adéquation qualité, il dira que « la qualité des ressources humaines est la voie de la transformation du monde ».
Le Premier ministre a dit fonder beaucoup d’espoir sur les présentes assises et sur la solidarité au sein de la Oumah islamique. Il a remercié l’ISESCO pour le prix décerné au Président de la République Ibrahim Boubacar Keita par l’ISESCO.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here