Communales 2016 : Message de l’ADEMA-PASJ

Militantes et militants du parti Adema-P.A.S.J, Militantes et militants des partis alliés de Adéma-P.A.S.J. à l’élection municipale du 20 novembre 2016, Populations des villes et des campagnes du Mali. Les élections communales sont des véritables élections de proximité. Elles constituent un challenge pour les populations.

Les militantes et militants de l’Adéma-P.A.S.J ne doivent pas se tenir à l’écart de ces élections communales qui doivent renouveler les équipes dirigeantes de nos mairies. Le parti Adéma-P.A.S.J invite toutes ses militantes et militants à retirer leurs cartes NINA pour exercer leur droit de vote le dimanche 20 novembre 2016 au profit de leurs candidats. L’Adéma-P.A.S.J invite les électeurs maliens à sortir massivement et à se rendre dans les centres de vote et à voter sans crainte car vous en avez non seulement le droit mais aussi le devoir de choisir vos responsables locaux.

Au seuil des campagnes électorales pour les communales du 20 novembre 2016, le parti Adéma-P.A.S.J voudrait remercier les Maliens de tous bords politiques, de tous les âges pour la confiance qu’ils lui ont accordée pour gérer les collectivités pendant les sept (7) dernières années. Ils les félicitent pour leur sens de la tolérance et leur soutien dans la gestion de leurs cités. L’Adéma-P.A.S.J sait pouvoir compter sur la discipline des Maliens pour des campagnes civilisées en vue de doter nos mairies d’hommes et de femmes crédibles et loyaux. Une campagne pour les élections communales, cela doit être des moments forts de vérité, de confrontation sur les choix et les équipes mais de grands respects entre candidats engagés à améliorer notre cadre de vie. L’Adéma-P.A.S.J s’engage au nom de toutes ses candidates, de tous ses candidats à mettre en œuvre les programmes développés. Car ce qui compte c’est l’énergie que nos candidats se proposent de mettre en avant pour faire avancer nos communes.

Le comportement de nos candidats doit être celui d’hommes et de femmes soucieux du développement de leur circonscription, il ne doit donc pas être celui des marchands d’illusions. Nos candidats doivent travailler à promouvoir le programme du parti et à perpétuer ses valeurs cardinales : Travail-Solidarité-Justice. Avec, dans l’ordre: la défense des priorités locales et nationales comme la paix et la réconciliation, l’éducation, la santé, les infrastructures routières, la sécurité, les aménagements agro-sylvo-pastoraux…

Le 20 novembre, chacun d’entre nous aura à choisir l’équipe communale qui gérera pendant cinq (5) ans nos communes. Ce rendez-vous décidera de la manière dont nous souhaitons vivre dans nos villages, dans nos quartiers, mais aussi de son avenir. Notre monde change, bouge, évolue. Que nous le voulions ou non, nous devons faire avec. Nous ne vivons plus comme nous vivions, il y a vingt ans. Nous ne pouvons donc plus penser nos villes, nos cités, comme nous le faisions par le passé.

Le travail d’une équipe communal est bien d’accompagner ces changements de société, d’en utiliser les bons côtés, mais aussi d’en atténuer ses conséquences néfastes. Le rôle des élus que nous sommes appelés à choisir est de permettre à chaque habitant de trouver sa place dans la cité et d’aider les plus vulnérables d’entre nous. Le 20 novembre, notre démocratie s’exprimera pleinement au travers du pluralisme des candidatures. Chacun aura la possibilité de se prononcer. Ne vous trompez surtout pas de choix. Votez utile. Votez pour les valeurs de rigueur, de probité, de compétence et d’intégrité et surtout de loyauté.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here