Mali : IBK victime d’un « malaise vagal » lors de la COP 22 à Marrakech

Selon un communiqué de la présidence malienne, le chef de l’État malien Ibrahim Boubacar Keïta a fait lundi soir un « malaise vagal » à Marrakech, au Maroc, où il s'était rendu pour participer à la COP 22. Après une journée de repos, il devait reprendre ses activités ce mercredi.

Ibrahim Boubacar Keïta n’était pas présent mardi 15 novembre à l’ouverture du sommet des chefs d’État à la COP 22, à Marrakech, au Maroc. Le président malien y avait pourtant atterri la veille de Bamako afin de participer à la conférence mondiale sur le climat.

Selon un communiqué officiel, IBK, 71 ans, a en effet été victime d’un malaise vagal dans la soirée, après son arrivée dans la ville ocre. Le document précise que ce malaise est dû à une « accumulation de fatigue » et que le chef de l’État reprendra ses activités mercredi 16 novembre après avoir observé un « temps de repos sur le conseil des médecins ».


Source : Africatime

Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here