MARC AMOUGOU, COORDINATEUR DU PAPEM/PNUD AU MALI « Les OSC maliennes doivent balayer la gouvernance actuelle du pays, comme l’avait fait le balai Citoyen au Burkina Faso»

Au cours d’une rencontre avec les organisations de la société civile, le coordinateur du Projet d’Appui au Processus Electoral au Mali (PAPEM/PNUD), le Camerounais Marc Amougou a invité les OSC maliennes à balayer la gouvernance actuelle du pays sans quoi il n’y aura pas de financement. L’information a été donnée lors de la conférence de presse de l’Observatoire pour les élections et la bonne gouvernance au Mali, le samedi dernier.

La campagne électorale pour l’élection des conseillers municipaux prendra fin le 18 novembre et le vote se déroulera le 20 novembre sur toute l’étendue du territoire national.

Dans le but d’accompagner le processus électoral au Mali, le projet a lancé un appel à propositions pour des activités de communication électorale à l’endroit des organisations de la société civile(OSC). Au total 57 OSC et ou Réseaux d’OSC y ont participé avec 276 projets couvrant l’ensemble du pays.

Après le processus de sélection, 35 ont été retenues avec 73 projets. Les activités des OSC devraient démarrer le 24 octobre 2016. Celles retenues ont été invitées le vendredi 4 novembre par le PAPEM/PNUD, pour une rencontre devant se tenir le mercredi 9 novembre. Ainsi, il dira aux OSC maliennes qu’elles n’auront aucun financement car elles sont alimentaires et ne font pas le travail comme il se doit. C’est-à-dire, causer des troubles à l’ordre public et déstabiliser le pays. Pour lui, les OSC maliennes doivent balayer la gouvernance actuelle du pays, comme l’avait fait « le balai Citoyen » au Burkina Faso.

Une manière pour lui de rester aussi longtemps que possible au Mali. Enfin, le message de ce diplomate camerounais est très clair, IBK l’a-t-il entendu ?

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here