Commune V et VI: LE RPM, L’URD ET L’ADEMA veulent tous la part du lion

Les V et VI, deux communes situées sur la rive droite du fleuve Niger, ont quasiment tout en commun. Elles ont toutes deux été créées vers les années 80 sur la rive droite du fleuve à la faveur d’une expansion spectaculaire de la vieille ville de Bamako où habitent les Niaré, les Touré et les Bozos. La V est limitée au nord par le fleuve Niger, au sud par la zone aéroportuaire et la commune rurale de Kalaban Coro (sud-ouest), à l’est par la commune VI, et à l’ouest, par la commune rurale de Kalaban Coro. Elle est l’une des six communes du district de Bamako. La commune V compte, au total, huit quartiers administratifs qui sont Badalabougou, Torokorobougou, Sabalibougou, Quartier-Mali, Daoudabougou, Kalaban-Coura, Baco-Djicoroni et la Sema I. Elle mesure 41.000 km2 contre 239.000 km2 pour le district de Bamako. La Commune VI, elle, est plus grande et n’a pas encore fini de s’agrandir avec la création de nouveaux quartiers. Elle se subdivise en dix grands quartiers : Sogoniko, Magnambougou, Sokorodji, Missabougou, Faladiè, Niamakoro, Djanékéla, Banankabougou, Senou, Yirimadjo. La grande mairie de la commune, sise à Sogoniko, gère quatre sous-mairies situées à Magnambougou, Banankabougou, Senou et Faladiè. La commune compte aussi trois commissariats. Dans les deux communes, le RPM, l’URD et l’ADEAM partent grands favoris pour remporter les élections de dimanche. Cependant, certaines alliances peuvent donner du fil à retordre à ces grands partis. Les candidatures sont en lice pour 45 postes de conseillers municipaux. Une fois élus, les nouveaux conseillers choisiront en leur sein un maire et 5 adjoints pour un mandat de 5 ans. La liste ADEMA en Commune V est emmenée par une femme, Mme Katilé Hadiaratou Sène. Celle du RPM est portée par Amadou Ouattara pendant que l’URD présente Boubou Diallo. En Commune VI, le RPM présente une liste portée par Baba Sanou. Les têtes de liste URD et Adema sont, respectivement, Aliou Coulibaly et Souleymane Dagnon, candidat à sa propre succession. Au cours d’une campagne jugée morose et sans grand engouement, les thèmes abordés par les candidats ont trait à la gouvernance locale, notamment en matière de gestion du foncier et surtout d’assainissement. Les candidats promettent, tous, une nouvelle façon de gérer les affaires locales.

A. M. CISSE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here