FORSAT : Encore des exploits à la hauteur des ambitions

Les unités spéciales des forces spéciales anti-terroristes ont fait une descente foncière dans certains quartiers populaires (Bagadadji, Missira…) de Bamako et aussi à la frontière mauritanienne. Ces sites qui abritent la plupart des activités commerciales de la Capitale sont des zones hautement criminogènes.
Grâce au pragmatisme dont elles ont toujours fait preuve, les Forsat ont mis hors d’état de nuire une bande de personnes qui n’avaient de goût que la vente et la consommation de la drogue. C’était d’abord à Bagadadji, suite à une descente infernale dans la rue « Patchanka ».
Les Forsat ont procédé à l’interpellation de 4 individus suspects avec la saisie d’une quantité considérable de drogues.
Cette même opération s’est poursuivie au quartier Missira (rue Colombie), où, il a été procédé à l’arrestation de 2 suspects.
Selon, nos informations, les drogues saisies seraient de la cocaïne et de l'héroïne. Les suspects ont été remis au commissariat du 3ème arrondissement.
Les nombreux efforts consentis doivent leur initiative à l’adoption d’une Loi de programmation militaire par les hautes autorités sur cinq ans, 2014 à 2018. Ce qui dénote d’une volonté commune d’arriver à une quiétude commune et une paix durable.
«Nous comptons sur elles, elles sont l’espoir du Mali. Qu’elles sachent que nous ferons tout pour qu’elles soient dans les meilleures conditions pour servir ce pays », avait martelé Gal Salif Traoré s’agissant des forces de sécurité lors d’un point de presse tenu au ministère de la sécurité.
Le banditisme de grand chemin et le terrorisme seront des malheureux souvenirs lointains au Mali lorsqu’une synergie de volonté et d’action est à l’ordre du jour de la part des maliens de tout bord. L’Etat malien a pris toutes les dispositions afin de barrer la route à tous ceux qui entravent la quiétude des citoyens.
Quant au Chef suprême des Armées, « est adoptée une loi de programmation militaire 2014-2018, dont le début de mise en œuvre a permis de consacrer la montée en puissance de notre outil de défense. La réforme structurelle est en œuvre. Je veillerai personnellement à sa conduite pour qu’elle atteigne son point d’achèvement ».
Cette veille qui a été signifiée par le Chef de l’Etat ne fut point un vain propos si l’on sait que cette unité d’élite plus que prompte à l’action est efficace en rendement aussi.
Pour rappel, la décision a été prise de constituer une unité à part entière, capable d’intervenir rapidement et partout sur le territoire en cas d’attaque terroriste.
«Il nous fallait un mécanisme plus souple, plus réactif, qui permette d’assurer une meilleure coopération entre les différentes forces de sécurité», confie un conseiller du ministère.
Ainsi les Forsat depuis leur création, ne cessent de se faire distinguer par l’ensemble des exploits dont elles gratifient le peuple malien.
Au regard des différentes opérations qu’elles mènent de part et d’autre sur le territoire, les citoyens sont de plus en plus, rassurés et confiants de ses forces de défense et de sécurité.
Décision a donc été prise de s’appuyer sur les unités d’élite déjà existantes au sein de la police, de la gendarmerie et de la garde nationale le Groupe d’intervention de la police nationale (GIPN), le Peloton d’intervention de la gendarmerie nationale (PIGN) et les Forces spéciales de la garde nationale et de les rassembler au sein d’un dispositif commun exclusivement affecté à la lutte contre le terrorisme : la Force spéciale antiterroriste (Forsat).
La coopération interdisciplinaire des forces de sécurité a permis de déloger des dizaines de malfrats et de terroristes jusque dans leur dernier retranchement.
Depuis, le lundi 14 novembre 2016, la brigade de recherche de la police du 1er arrondissement de Kayes, a mis la main sur un suspect à Sobokou (non loin de la frontière mauritanienne) dans la région de Kayes.
Tout porte à croire que c’est un jihadiste et un combattant de Mujao.
Aussi Beaucoup d’images et vidéos ont été retrouvées dans son téléphone qui montrait le suspect en train de combat avec d’autres jihadistes. Le suspect a été remis aux autorités compétentes pour approfondir les enquêtes. La population se retrouve déjà soulagée de la cohabitation d’un danger imminent par l’existence libre d’un tel individu dans la nature.
Il faut noter que ces opérations rentrent dans le cadre des nouvelles mesures prises par le département de la sécurité en vue d’endiguer l’insécurité.
Sinaly M DAOU

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here