Grogne des commerçants détaillants déguerpis : la tête de Ami Kane réclamée

Lors d’un meeting hier jeudi 17 novembre à la place du souvenir au grand marché de Bamako, les commerçants détaillants déguerpis ont exigé leur recasement et l’arrêt immédiat des déguerpissements en cours. En outre, les manifestants réclament la démission de Ami Kane, la Gouverneure de Bamako, avant l’entame de toutes négociations avec les autorités.

Les commerçants détaillants déguerpis ont encore donné de la voix hier à Bamako. Très remontés contre la gouverneure de Bamako, Mme Sako Aminata Kane pour avoir ordonné le déguerpissement en cours dans la capitale malienne, les commerçants détaillants ont tenu un meeting hier à la place de souvenir au grand marché. « Nous insistons toujours sur nos précédentes demandes à savoir : le recasement des commerçants détaillants et l’arrêt des déguerpissements en cours. Avant d’entamer toute discussion avec les autorités, nous demandons la démission de la gouverneure Ami Kane », explique Amadou Béïdi Daou, joint au téléphone, le porte-parole de la commission des différentes associations des commerçants détaillants qui lance un appel à tous les commerçants détaillants d’aller voter contre les maires sortant qui ont, selon lui, une grande part de responsabilité dans les déguerpissements en cours. «Pour un changement au niveau des différentes mairies, on invite nos militants à sortir massivement pour aller voter », déclare le porte-parole des commerçants détaillants déguerpis.

L’opération de libération des voies publiques de la capitale malienne initiée, en fin juillet passé, par la Gouverneure de Bamako ne fait toujours pas l’unanimité. Depuis ses débuts, les commerçants maliens se sont farouchement opposés à l’opération. Le samedi 30 juillet et le lundi 1er août 2016, il y a eu des échauffourées et des jets de gaz lacrymogène entre les forces de l’ordre et des commerçants.

Les policiers, dans le cadre de l’opération de déguerpissement des artères de Bamako, ont dû batailler contre les commerçants afin d’enlever les étals et magasins qui occupaient les artères des alentours et l’intérieur du marché de Bamako. Les échauffourées ont fait plusieurs blessés de part et d’autre.

Madiassa Kaba Diakité


Source : Africatime

Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here