Route Zantièbougou-Kolondièba-frontière Côte d’Ivoire : IBK lance le démarrage des travaux

76

Long de 140 Km, les travaux de bitumage de la route Zantièbougou-Kolondièba-frontière de la Côte d’ivoire, ont été lancés par le Président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta. C’était le dimanche 13 novembre dernier à Kolondièba en présence du Ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, ainsi que de plusieurs de ses collègues du gouvernement.

Cette route va coûter la bagatelle de 70 milliards de francs CFA dont entre autres 58,4 milliards de la BAD, 10,6 milliards du budget de l’Etat malien et 1,031 milliard de l’UEMOA. Les travaux qui seront exécutés par ETEP/EGK vont se dérouler sur une durée de 24 mois. Selon le Ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, le Président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta croit au désenclavement à cause des avantages qu’il offre à un pays sans littoral comme le Mali.

La réalisation de ce projet d’aménagement routier et de facilitation du transport sur le corridor Bamako-Zantièbougou-Kolodièba-Boundiali-San Pédro ou programme routier 8 (PR8) de l’UEMOA est née de la vision des deux chefs d’Etat du Mali et de la Côte-d’Ivoire. Le PR8 est un projet régional intégrateur qui regroupe le Mali et la Côte-d’Ivoire. Le tronçon malien d’une longueur de 140 km, relie Zantièbougou sur la route nationale n°7 à la frontière de Côte-d’Ivoire en passant par Kolondièba et Kadiana. Le tronçon ivoirien est long de 135 km et se situe entre Kani et Boundiali.

A en croire le ministre, la réalisation de ce projet aura comme impact, la réduction du temps de parcours, la création d’emplois, la réalisation de 100 km de pistes rurales connectées à la route, la construction de deux centres multifonctionnels pour les associations de femmes, la construction d’un poste de contrôle juxtaposé à la frontière et l’interconnexion des systèmes informatiques douaniers du Mali et de la Côte-d’Ivoire.

Dans son allocution, le maire de Kolondièba, Youssouf Koné, a émis d’autres doléances auprès du Président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta. Il s’agit, entre autres, d’une école, d’un camp et d’un commissariat, de l’amélioration des conditions de santé, de l’électricité et de l’agrandissement du marché. Aussi, il a affirmé que le Président de la République a tenu sa promesse à la population de Kolondièba.

Pour le Président IBK, c’est un jour de bonheur pour tous. ‘’C’est seulement le début des travaux…Je serai plus à l’aise le jour où je reviendrai à Kolondiéba sur la route bitumée ». Pour lui, Kolondièba mérite cette route et elle est une route essentielle pour le développement du Mali tout entier.

Drissa Togola*envoyé spécial*

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here