Kalabancoro : Des sérieux problèmes pour identifier les bureaux de vote

91

Lors de notre deuxième passage à 15heures au centre de vote Mamadou Kounta de Kalabancoro, une commune à proximité de Bamako dans le cercle de Kati (région de Koulikoro), l’affluence était perceptible contrairement au matin. Le président du bureau N°22, Adama Cissouma a déploré le manque de certains matériels électoraux dont la feuille de dépouillement. Il existe 32 bureaux de vote dans ce centre et chaque bureau comptent 480 électeurs au maximum.
Les agents de sécurité étaient perceptibles y compris les observateurs de la CENI (Commission électorale nationale indépendante), les délégués et les assesseurs. Rencontré tout souriant, le médecin Edmond Dembélé qui venait d’accomplir son devoir civique s’est prêté à nos questions. « La démocratie, c’est le vote. Il est bien de faire tout pour que les autres ne décident pas à sa place», a souligné Edmond Dembélé. Selon le délégué de la CENI, Mohamed Keïta, il y a 174 bureaux de vote pour 81 777 électeurs dans l’ensemble de la commune de Kalabancoro. Après ce centre, nous avons mis le cap sur le centre de vote de Kalabancoro Adeken. Ici, il y avait 18 bureaux de vote en raison de 477 électeurs par bureau. Le président du bureau de vote N°15, Békaye Guindo se réjouissait de l’affluence qui régnait à cette heure. Par contre, il a déploré l’affluence timide qui prévalait dans la matinée. Le délégué de la CENI, Aïssata Coulibaly veillait au grain. Elle nous a signalé le manque de certains matériels qui a été résolu. A l’école publique de Kalabancoura dans la commune V du district de Bamako, nous avons été accueillis par le coordinateur du centre, Diakaridia Samaké. « Il y a 75 bureaux de vote dans mon centre. L’atmosphère est bonne car la police et la gendarmerie sont là. L’affluence n’est pas grande que ça», a précisé Diakaridia Samaké. Au centre de vote Base de Sénou dans la commune VI du district de Bamako, le président d’un bureau de vote, Adama Diallo nous informe du manque de matériel électoral comme la loi électorale et bien d’autres matériels électoraux. A quelques minutes de la fermeture des bureaux de vote, l’argent pour le paiement des agents électoraux n’étaient pas encore disponible dans ce centre. Partout où nous sommes passés, les électeurs, surtout des femmes, avaient des sérieux problèmes à identifier leurs bureaux de vote. Les délégués de la Délégations générale aux élections (DGE) qui étaient présentes sur les lieux pour juguler ce problème, s’activaient mais avec peu de succès.
Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here