Sommet de la COP 22 à Marrakech : IBK plaide pour la cause du Mali

Les lampions se sont éteints en fin de la semaine dernière sur la COP 22 qui s’est tenue à Marrakech, une grande agglomération du Maroc. Pendant 15 jours, dirigeants africains et acteurs impliqués dans la lutte contre les changements climatiques, ont réfléchi sur les voies et moyens pouvant atténuer les effets néfastes de ces changements climatiques. Le Président de la République IBK qui a participé à cette rencontre, avait dans ses bagages, apporté une quinzaine de projets à financer pour le Mali.

Notre pays a fait une participation de taille à cette COP 22 sous la conduite éclairée du Président de la République, IBK. Il ne s’y pas rendu les mains vides. Il avait entre ses mains, au moins, 16 projets de développement, portant sur les secteurs de l’agriculture, les énergies renouvelables et la gestion des déchets.

Il s’agit pour IBK, de remédier aux conséquences des changements climatiques qui se manifestent entre autres par les inondations, la sécheresse, l’appauvrissement des sols par l’érosion. Des phénomènes qui menacent l’agriculture, le moteur de développement de la plupart des économies africaines.

Pour le Chef de l’Etat, la participation du Mali à ce sommet de haut niveau s’explique au double plan : vendre ses expériences en matière de lutte contre les changements climatiques et trouver des partenaires financiers pour assurer la mise en œuvre de ses engagements pris dans le CDN.

Pour ce faire, les autorités maliennes sont déterminées à tout mettre en œuvre afin que notre pays bénéficie de l’attention des partenaires au développement dans la lutte contre les changements climatiques.

L’animation des conférence-débat, suivies des projections de films et des journées thématiques par les membres de la délégation malienne conduite par Mme le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, visent à donner plus de visibilité à la participation malienne.

Toutes ces actions de grande envergure menées par notre pays à la COP 22, affichent à suffisance, l’engagement et la détermination du gouvernement malien sur la lutte contre les changements climatiques.

Ambaba de Dissongo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here