Travaux d’entretien routier dans le District de Bamako : Les travaux d’hercule de Traoré Seynabou Diop

Dans la perspective du sommet Afrique-France, le Ministère de l’Equipement des Transports et du Désenclavement, Traoré Seynabou Diop, travaille d’arrache pied. Elle a entrepris cette année des travaux intenses de réhabilitation de certaines infrastructures routières importantes du District de Bamako. Ces travaux s’inscrivent en droite ligne dans le cadre de l’amélioration du trafic urbain et l’embellissement de la notre capitale. Ils s’inscrivent également dans le cadre d’un vaste programme de   réhabilitation.

C’est dans ce cadre, qu’il a été confié à l’Agence d’Exécution des Travaux d’Entretien routier ( AGEROUTE) à travers des conventions de maîtrise d’ouvrage déléguée notamment l’entretien de trois axes routiers dans le district de Bamako par la sélection urbaine de la RN 27 reliant Gabriel Touré à la limite du District à Boulkassoumbougou sur un linéaire de 700 ml, la voie reliant l’INA au rond-point « Général Soumaré » sur un linéaire de 3.800 ml.

Il est à rappeler que les travaux  de réhabilitation qui étaient prévus pour une durée de trois mois (mai- juillet 2016)   sont  entièrement terminés  sur les deux premières voies. Sur la section du rond-point Général SOUMARE, Il reste des travaux complémentaires qui viennent d’être ordonnés par la Direction Nationale des Routes. Les travaux ont coûté plus d’un milliard de FCFA financés par le fonds d’entretien routier de l’Autorité Routière.

les travaux  qui  consistaient  entre autres, au décapage et compactages des chaussées existantes, à la reprise de revêtement par endroit, au bouchage des nids de poules, au curage des fossés etc.,  ont été exécutés par les entreprises SOMAGEC, EMCM et EGK, sous le contrôle à la fois de bureaux d’études de l’AGEROUTE et de la Direction Nationale des Routes.

Les travaux d’entretien appelés programme de renforcement des routes dans les 6 communes du District sont relatifs à la reprise de travaux des chaussées, la reconstruction des caniveaux, les rechargements d’accotements, les bouchages de nids de poules. Autrement dit, les renforcements d’une vingtaine de voies dans les 6 communes de Bamako.

Ce lifting va permettre la remise à niveau des voies concernées, fluidifier le trafic et renforcer la sécurité routière dans le District de Bamako.

Démarrés le 15 juillet 2016 pour une durée de 5 mois, le taux d’avancement global desdits travaux est d’environ 12 %. Ils vont coûter au budget national à travers l’Autorité Routière la somme de 3 370 000 000 de FCFA.

Par rapport aux travaux d’entretien pour la méthode HIMO qui est en cours, elle consiste essentiellement au rechargement partiel des accotements, au curage des caniveaux et collecteurs, au débroussaillement. L’objectif visé par le programme HIMO est la préservation du patrimoine routier, tout en créant des emplois.

Il est aussi à noter que les travaux d’entretien (rive gauche et rive droite) ont bien démarré pour le grand bonheur des usagers. Son coût est estimé à 600 millions de FCFA.

Dans l’exécution de certains travaux, l’Ageroute rencontre des difficultés qui sont entre autres, l’occupation anarchique de l’emprise des travaux, la présence des panneaux publicitaires et de cabines commerciale sur les caniveaux. La présence des réseaux de la SOMAGEP, SOTELMA, ORANGE, EDM constituent des entravent que le ministère de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement est en train de solutionner.

Adama Bamba

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here