Problème d’identification des bureaux de vote: La principale difficulté des électeurs en commune I et à Kalabancoro

80

Les élections communales tant attendues ont eu lieu le dimanche 20 novembre dernier. Elles ont été marquées par un certain nombre de facteurs qui n’ont pas facilité les choses pour les électeurs. En commune I du District de Bamako tout comme dans la commune de Kalabancoro, la principale difficulté que les électeurs ont rencontrée était le problème d’identification des bureaux de vote.
Depuis 6 h30, certains délégués des partis politiques étaient déjà au niveau des centres et bureaux de vote. Les forces de l’ordre et de sécurité assuraient également la sécurité à l’entrée des centres de vote. L’accès était lié à la présentation de la carte NINA et d’autres pièces.
En commune I, précisément au groupe scolaire de Boulkassoumbougou, l’on voyait les électeurs chercher désespérément leurs bureaux de vote en faisant une longue queue devant deux techniciens de la CENI. D’autres délégués des partis politiques étaient aussi en possession des fiches électorales pour les électeurs. Aux environs de 11 heures, l’affluence des électeurs n’était pas aussi grande. Mais selon l’honorable Boulkassoum Touré, élu CODEM en commune I, ce manque d’affluence était dû à d’autres préoccupations du matin. Toute chose qui va changer dans l’après-midi car beaucoup d’électeurs préfèrent attendre ce moment pour venir voter. Cette assurance donnée par l’élu commençait à se réaliser petit à petit dans l’après-midi. C’est-à-dire aux environs de 14h-15h ou les électeurs commençaient à venir en grand nombre pour voter. Excepté le problème d’identification des bureaux de vote, tout le processus se passait normalement comme l’a indiqué le président du bureau de vote N°44, Adrien Coulibaly. Qui a précisé que c’est l’acheminement des urnes qui a pris un peu de retard.
Un cas de fraude a été décelé sur place et dont les auteurs seraient des personnes à la solde de l’URD et du RPM. Un cas que des témoins nous ont confirmé. Avant de préciser qu’il s’agissait de personnes qui détenaient des bulletins déjà comportant déjà le signe du vote.
Affluence à Kalabancoro
Contrairement à d’autres quartiers et communes, les populations de la comme rurale de Kalabancoro sont sorties en nombre pour participer aux élections.
A notre passage au groupe scolaire de Kalabancoro, l’affluence des électeurs était très grande. On constatait le même problème d’identification des bureaux de vote. Malgré la grande campagne d’information de la Délégation Générale aux Elections (DGE) à l’endroit des électeurs pour retrouver facilement leurs bureaux de vote par sms ou sur le net à moins 3 semaines avant les élections, beaucoup ont préféré le jour des élections pour chercher leurs bureaux de vote. Ce qui a causé une saturation des deux réseaux (Orange et Malitel). Les agents de la CENI avaient de la peine à faire face aux multiples demandes des électeurs qui faisaient la queue devant eux. Interrogé sur place, le délégué de Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Mohamed Seyba Keita au niveau du groupe scolaire Mamadou Kounta de Kalabancoro a indiqué qu’ils n’ont constaté aucun incident lié au processus du vote sauf le problème d’identification des bureaux de vote. Selon lui, la commune de Kalabancoro dispose de 18 centres de vote, 174 bureaux de vote pour 81.777 électeurs.
En dehors de ces problèmes signalés, nous avons constaté également l’achat des voix des électeurs par certains partis politiques surtout de la part du maire sortant Issa Ballo. Si en Commune I, c’est le RPM qui est en bonne position selon les résultats provisoires, à Kalabancoro, il est, pour le moment, très difficile de se prononcer sur l’issue du scrutin.

Modibo Dolo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here