Coulisses : Commune II : Certains militants de la CODEM aperçus avec des cartes NINA parallèles.

75

En plus, certains militants faisaient voter les électeurs à partir de ces cartes NINA contre une somme de 10.000 FCFA. Cette opération se déroulait au vu et su des agents des forces de sécurité qui ne pipaient mot ! Toujours en commune II, un cadre du RPM intimiderait le président d’un bureau de vote avec la bénédiction de Karim Kéïta. Ce militant zélé aurait intimé l’ordre au président du bureau de vote en question, de laisser les électeurs du RPM voter sans ‘’des contrôles mesquins’’. Le président du centre ne s’est pas laissé faire, il s’est montré catégorique contre toute personne qui tenterait un trafic d’influence.

M.F.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here