Formation des journalistes sur les concepts du système judicaire / Me Konaté annonce une compétition pour primer les meilleurs articles sur le procès du Général Amadou Aya Sanogo

L’Institut National de Formation Judiciaire Me Demba Diallo (INFJ) a abrité hier lundi 21 novembre, la cérémonie d’ouverture d’une formation des journalistes sur les concepts de la justice. Le ministre de la Justice, des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Me Mamadou Ismaïla Konaté en a profité pour annoncer l’ouverture d’un concours de meilleurs articles au niveau de la presse écrite, de la radio et de la télévision pour la couverture médiatique du procès très attendu du tombeur d’ATT, général Amadou Aya Sanogo prévu le 30 novembre prochain à Sikasso.

Lors de l’ouverture de cet atelier, le ministre Konaté avait à ses cotés, le Directeur Général de l’INFJ, Mohamed Bana Dicko et le président de l’ASSEP, Birama Fall, Directeur de publication du journal ‘’le Prétoire’’ coorganisateur de la formation.

Dans son intervention le Directeur Général de l’INFJ a remercié les journalistes pour leur  forte présence à cette formation. Avant d’indiquer que l’objectif de cette formation reflète  les grands axes de la politique du ministre. Selon lui,  malgré les critiques à son égard à l’instar des acteurs de la Justice, la presse joue un rôle important dans la paix sociale.

A sa suite, Birama Fall de l’ASSEP a remercié le département de la Justice pour cette initiative de formation à l’endroit des hommes de média de tout bord.

Quant au ministre Me Mamadou Ismaïla Konaté, il a rappelé l’importance de la presse dans un état de droit. Il a profité de l’occasion pour évoquer les failles de la presse malienne en l’invitant à ne pas se contenter d’écouter ou lire les dires de la presse internationale. Mais plutôt d’aller sur le terrain pour faire des investigations.

Pour pousser la presse dans ce sens, il a annoncé l’ouverture d’un concours  pour primer les meilleurs articles (presse écrite, radio et audiovisuelle) sur le procès très attendu du Général Amadou Aya Sanogo qui doit s’ouvrir le 30 novembre prochain à  Sikasso dans le cadre de l’affaire dite des bérets rouges. Le ministre a promis un prix de 2000.000 FCFA pour chaque article de presse écrite, audio et audiovisuelle qui remportera ce concours. Il s’est dit convaincu que ces meilleurs articles viendront des journalistes qui  participent à cette session de formation sur les concepts du système judiciaire.

Modibo Dolo


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here