Secteur des Assurances: Les journalistes à l’école

Le renforcement des capacités des journalistes sur le concept des assurances et le bon traitement des informations au profit des usagers est l’une des préoccupations essentielles du monde des assurances. La problématique était au centre d’un séminaire de formation à l’intention d’une vingtaine de journalistes de la presse privée organisé, hier lundi 21 novembre à la Maison de la Presse par le Comité des Compagnies d’Assurance du Mali en collaboration avec un groupe de journalistes désireux de se spécialiser sur les questions d’assurance au Mali. L’évènement était placé sous la présidence du président de la commission communication du comité des compagnies d’assurances du Mali, M. Mohamed Compaoré qui avait à ses côtés, le secrétaire général de la commission, M. Mahamadou Boubacar Fofana, et le rapporteur général de la commission technique Transport du comité des compagnies des assurances du Mali, M. Mamadou Sissoko.
La session de formation avait pour objectif d’informer et de sensibiliser les journalistes sur tous les contours des polices d’assurances en général afin qu’ils s’approprient des notions générales des assurances leur permettant d’être à l’abri de manipulations et de rendre compte aux populations efficacement des activités des assureurs dans notre pays. Au cours de la journée, les journalistes ont été familiarisés sur plusieurs notions essentielles des polices d’assurances. Ils ont eu droit, entre autres, aux exposés sur la règlementation des polices d’assurance, sur l’évolution des assurances au Mali avant l’indépendance jusqu’à nos jours, les types d’assurance et les risques, les matières à assurer, des concepts d’assurance et de réassurances, la coassurance ainsi que des garanties. L’accent a été beaucoup mis sur l’assurance transport qui englobe plusieurs matières.

Pour le président de la commission des compagnies d’assurances du Mali, l’organisation de ce séminaire de formation répond aux besoins d’une bonne communication sur les informations relatives aux assurances au Mali. Il a noté que le secteur des assurances qui est composé de 12 sociétés d’assurance contribue à l’économie nationale à hauteur de 44 664,8 millions FCFA. Des chiffres, selon lui, qui n’honorent pas les assureurs du Mali qui peuvent mieux faire à l’instar de ceux des autres Etats de l’espace UEMOA si certaines préoccupations des assureurs sont prises en compte. Pour ce faire, le président mise beaucoup sur la tenue prochaine des états généraux de l’assurance au Mali.

A noter que le Mali a connu la police d’assurance bien avant l’indépendance qui était assurée par l’Assurance Générale de France. Après l’indépendance, l’AGF a été remplacée par l’Assurance Générale du Mali (AGM) pour assurer les biens de l’Etat et des particuliers. Aujourd’hui, le secteur a pris un essor important avec 12 compagnies d’assurance, dont 9 sociétés vie et 3 sociétés non vie. Aux côtés de ces sociétés d’assurance, 247 intermédiaires composés de courtiers et agents généraux commercialisent les contrats d’assurance sur le territoire national.

DK

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here