Industrie : Le ministre Mohamed Ali Ag Ibrahim visite deux cimenteries

Le mardi 22 novembre 2016, le ministre du Développement industriel, Mohamed Ali Ag Ibrahim, a effectué une visite sur le site du projet Ciment d’Afrique Mali (CIMAF Mali) à Diago et l’usine de cimenterie de Diamond Cement Mali (DCM) à Diagare. L’objet de cette visite ministérielle dans le cercle de Kati (région de Koulikoro) était de s’enquérir non seulement de l’évolution des travaux de construction de Cimaf mais aussi de s’assurer de la qualité du ciment produit par DCM. Le ministre était accompagné par une forte délégation dont les membres de son cabinet, le directeur national des industries, Sékou Keïta, le directeur général de l’Agence malienne de normalisation et de promotion de la qualité (Amanorm), Yaya Niafo, du sous préfet de Kati, Harouna Diarra et de nombreuses autres personnalités.
C’est aux environs de 15 heures que le ministre Mohamed Ali Ag Ibrahim et sa délégation ont été accueillis par le directeur général de CIMAF Mali, Ousmane Diallo. Puis, un bref échange s’en est suivi. Au cours de cet échange, le directeur général, Ousmane Diallo, a précisé que la production commencera bientôt afin que les Maliens aient du ciment à bas prix.
A l’en croire, le projet Ciment d’Afrique Mali (CIMAF Mali) est un investissement de 27 milliards de FCFA avec une capacité de production de 500 000 tonnes et créera un millier d’emplois indirects au Mali. En outre, le ministre a eu droit à une visite guidée au sein de CIMAF Mali. Après l’étape de CIMAF Mali, le ministre et sa délégation mettent le cap sur l’usine de cimenterie de Diamond Cement Mali. Le fonctionnement de l’usine a été expliqué au ministre. De la salle de contrôle au laboratoire en passant par le broyeur, tous ses aspects ont été expliqués au ministre par l’expert de DCM, Mamadou Konaté.
Ensuite, le ministre a visité l’installation de la cimenterie de DCM. Pour satisfaire la curiosité des journalistes, le ministre Mohamed Ali Ag Ibrahim et les responsables de DCM ont animé une conférence de presse dans l’enceinte de l’usine.
«Nous sommes venus pour s’enquérir non seulement de l’évolution des travaux de construction de Cimaf mais aussi de s’assurer de la qualité du ciment produit par DCM. On appel l’entreprise à être respectueuse des normes. Aujourd’hui, nous avons bon nombre de projet présidentiel prioritaire en chantier. Il y a des achats publics qui consomment beaucoup de ciment. Donc il faut que la cimenterie respecte les normes. Nous avons commencé par Cimaf dont le projet a été lancé par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, et le Roi du Maroc. C’est déjà une réussite de la coopération sud-sud. Nous avons constaté un chantier parfait qui sera bientôt réceptionné », a déclaré le ministre.
Le ministre a invité l’usine de cimenterie de DCM à bien traiter les travailleurs. « On vient travailler pour avoir le bien être mais pas pour avoir la maladie », a souligné le ministre. Pour sa part, l’administrateur de DCM, Ibrahima Dibo, a fait savoir que depuis le début de la production du ciment en janvier 2013, DCM cède le ciment à 74 500 FCFA à Kayes et 87 500 à Kati.
L’usine emploie 600 travailleurs et entend dépasser une production de 700 000 tonnes de ciment en 2016. « Du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2015, DCM verse à I'Etat, à travers la Direction des grandes entreprises des impôts et la Direction nationale de la géologie et des mines, plus de 110 millions de FCFA par mois, soit au total plus de 3,960 milliards de FCFA au cours des trois dernières années. Nous prenons toutes les mesures nécessaires pour donner un ciment de première qualité à nos consommateurs », a conclu Dibo.
Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here