Communales en Commune IV : L’alliance Kaoural-CAV rejette les résultats et décide de prendre la commune en otage

En commune IV du District de Bamako, la tension est montée d’un cran dans les formations et partis politiques, singulièrement dans le camp de l’alliance Kaoural Renouveau /CAV. Les candidats de cette alliance étaient face à la presse mardi après-midi pour exprimer leur colère contre ce qu’ils appellent « le tripatouillage électoral » qui a entaché les élections du 20 novembre dernier.

Selon Assane Sidibé, tête de liste Alliance Kaoural / CAV en commune IV, les quatre grands partis notamment le RPM, l’Adema, Yèlèma et l’URD continuent d’avoir la main mise sur les communes à travers des fraudes électorales.

« Lors des élections du dimanche nous avons constaté des irrégularités, la disparition des urnes précisément au bureau n°16 d’Hamdallaye et à l’école du fleuve. Ils ont fabriqué 1000 voix dans un seul bureau de vote. Quelle mascarade électorale en commune IV !». Et de poursuivre que « Nous rejetons ces résultats, nous allons passer par la voie de la justice ». A en croire les conférenciers, en cas de non satisfaction, ils vont protester autrement. « Nous allons prendre le peuple à témoin de notre démonstration de force. Il n’y a jamais eu de révolution sans feu et ni sang. Nous sommes prêts à donner nos âmes pour qu’il y ait un changement. Trop c’est trop», tempêtent-t-ils.

De son côté, Abdoul Elhadji Touré, président de l’association Karoual Renouveau, fustige que leur victoire ne sera pas volée par les crapules politiques. « Si ce n’est pas le vol aucun parti ne pourra nous battre en commune IV ici », affirme-t-il.

Il faut rappeler que selon les chiffres du gouvernorat, le parti Yèlèma est toujours en tête avec une courte avance de 500 voix sur le RPM. Yèlèma a 6139 voix soit 9 sièges, la liste RPM-UMRDA Faso djigui est créditée de 5635 voix soit 9 sièges également. L’ADEMA PASJ obtient 3737 voix soit 6 sièges. Kaoural Renouveau en 4ème position obtient 3545 voix soit 5 sièges.

Modibo L. Fofana

Commune I du district de Bamako : L’URD rejette les résultats et crie à une mascarade électorale

Le parti de la poignée des mains (URD) est classé deuxième avec 13 conseillers derrière le RPM qui dispose aussi de 13 conseillers, mais avec une légère avance au nombre des voix. Selon les résultats communiqués par le gouvernorat, RPM : 7598 voix soit 13 conseillers, 2ème URD : 7354 voit soit 13 conseillers, l’ADEMA 3 539 voix soit 6 conseillers occupe la 3ème place suivi de l’alliance CODEM ASMA avec 5 conseillers.

La deuxième place de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) est rejetée en bloc. Les responsables et militants du principal parti de l’opposition crient à une mascarade électorale dans une commune où ils ont fait un ratissage large dans les plus gros quartiers. Selon Moussa Sey Diallo, le parti va faire recours à des voies normales pour aboutir à la vérité. « Nous n’accepterons pas ces résultats, car nous avons gagné en commune I de la belle manière. Nous avons laminé le RPM à Banconi, Doumanzana, Fadjiguila, Korofina-Nord sur 9 quartiers dans la commune I », déclare le président de la commission des élections à Doumanzana. En attendant, l’URD réclame les résultats de la CENI pour faire une confrontation avec ceux du gouvernorat du district de Bamako. C’est après tout cela que le parti décidera de saisir la justice.

M.F

Koulikoro ville : L’URD écrase ses adversaires

Dans la ville du président de l’Assemblée Nationale, un cadre bon teint du parti au pouvoir, le parti du chef de file de l’opposition a laminé et savonné le RPM en enlevant 14 sièges contre 6 pour le RPM. L’alliance UFD-CNID MONADE-ADP Maliba a obtenu 5 conseillers. Cette montée fulgurante de l’URD dans la cité du Meguetan, est perçue comme une chute libre du parti présidentiel qui a eu le vent en poupe grâce aux moyens financiers de l’Etat. A koulikoro, le futur maire est désormais Ely Diarra, un jeune de l’URD.

M.F

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here