Visite du terrain du Ministre Développement Industriel : Des entreprises industrielles plus compétitives

Le Ministre du Développement Industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, accompagné d’une forte délégation, s’est rendu le mardi dernier dans le village de  Diago pour une visite de deux unités de fabrique de ciment. Il s’agissait  notamment du CIMAF MALI et de Diamond Cement MALI S.A. L’objectif de cette visite était de s’enquérir de l’état d’application des normes industrielles de ces deux usines.

A leur arrivée sur le chantier de Ciment d’Afrique Mali (CIMAF) dont les travaux sont à 98% d’exécution, le ministre et sa délégation ont été accueillis par les responsables de cette société. Le Directeur général de CIMAF, Ousmane Diallo, a conduit Mohamed Aly Ag Ibrahim dans une salle de réunion où il a fait une brève présentation de son usine. CIMAF est une entreprise de fabrique de ciment présente dans 13 pays du monde avec son  siège principal basé au Maroc.

Pour ce qui est de CIMAF Mali, c’est un investissement de 25 milliards de F CFCA et un projet d’un million de tonnes de production de ciment. Piloté par un ingénieur malien, il se déroulera en deux phases avec une capacité de 500.000 tonnes de ciment chacune.  Après avoir visité les différentes parties de l’usine, le ministre Mohamad Aly Ag Ibrahim s’est rendu à Diamond Cement  Mali. Les responsables ainsi que  le personnel de cette société, avec à leur tête l’administrateur Ibrahim Dibo, ont  réservé un accueil chaleureux au Ministre accompagné du Sous-préfet de Kati, M. Harouna Diarra. La salle de contrôle de l’usine a été la première étape de la visite. Ensuite, le ministre du développement a eu droit à une visite guidée des différentes parties de Diamond Cement Mali S.A. La fin de la visite a été sanctionnée par une conférence de presse animée par le ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim et Ibrahim Dibo. Interrogé sur une information faisant état de la mauvaise qualité du ciment produit par Diamond Cement Mali SA, l’administrateur Ibrahim Dibo répondra que Diamond Cement Mali SA, est la première usine de fabrique de ciment avec une capacité de production d’un million de tonnes par an. Selon lui, le produit fait chaque jour l’objet d’une analyse chimique complète des échantillons quotidiens ainsi que des tests physiques pour contrôler l’état de finesse. Il a rassuré les consommateurs que toutes les mesures sont prises au quotidien pour offrir un ciment de qualité. Prenant la parole, le ministre du développent l’Industriel dira que, suite à cette remontée d’information par rapport à la mauvaise qualité du ciment sur le marché, c’était un devoir de responsabilité politique pour lui de venir s’enquérir de la véracité de ces informations et aussi de l’état de respect des normes industrielles. Il s’est dit rassuré par la qualité des produits. En outre, le ministre dira que l’industrie est transversale dans tous les segments du développement dans un pays en reconstruction. « Nous avons été rassurés que les technologies de dernières générations sont aujourd’hui installées sur le chantier. La construction de CIMAF Mali est l’illustration éloquente de la réussite d’une coopération entre le Président de  la République et son homologue, Sa Majesté le Roi du Maroc. Nous avons constaté un chantier parfait ».  Quant au Sous-préfet de Kati, Harouna Diarra, il a apprécié la visite à sa juste valeur et a salué la prolifération des unités industrielles dans sa localité. Toute chose qui augure d’un développement du Cercle de Kati tout en luttant contre le chômage à travers l’emploi des jeunes.

 Bintou Diarra *stagiaire*


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here