Burkina : liberté provisoire pour le dernier Premier ministre de Blaise Compaoré

L’ancien Premier ministre de l’ex-président Blaise Compaoré burkinabè en exil, Luc Adolphe Tiao, incarcéré depuis septembre dernier dans le cadre des enquêtes du dossier de l’insurrection populaire au cours de laquelle une trentaine de personnes ont été tuées, a bénéficié vendredi d’une liberté provisoire, a-t-on appris de source judiciaire.

Selon une source judiciaire, l’ex-Premier ministre de Blaise Compaoré, Luc Adolphe Tiao a bénéficié d’une liberté provisoire pour des raisons de santé le vendredi 25 novembre 2016 dans l’après-midi.

M. Tiao et tous les anciens membres de son gouvernement sont poursuivis pour des “faits de coups et blessures volontaires, complicité de coups et blessures, assassinats et complicité d’assassinat”.

Exilé en Côte d’Ivoire, M. Tiao était rentré au Burkina Faso, en septembre, pour répondre à une convocation de la gendarmerie, avant d’être incarcéré.

Fin octobre 2014, l’ancien président burkinabè Blaise Compaoré a été chassé du pouvoir, alors qu’il cherchait à modifier un article de la Constitution pour briguer un autre mandat après 27 ans de pouvoir. Une trentaine de personnes seront tuées, et près de 600 autres blessées lors des manifestations. Fi

Source: Agence de presse Xinhua


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here