Le BPN RPM en conférence de presse : ‘’Le RPM n’a jamais été un parti d’achat de conscience’’

La maison de la presse a servi de cadre, le samedi 26 novembre, à une conférence de presse, organisée par le Bureau Politique National du Rassemblement Pour le Mali (RPM). Elle était animée par le secrétaire général du pari Me Baber Gano, accompagné par certains vice-présidents dont Messieurs Nancouma Kéita, Abinou Témé et Oumarou Mohamed Ag Ibrahim Haïdara. Objectif : édifier la presse sur les résultats engrangés par le parti aux élections communales du 20 novembre dernier.

Dans ses propos liminaires, le secrétaire général du parti, Me Baber Gano a indiqué que le RPM a déposé une liste dans les 682 communes où les élections étaient prévues. D’après lui, le vote s’est déroulé dans 645 communes de notre pays. Concernant l’organisation du scrutin, Me Gano a assuré qu’il n’y’a pas eu d’incidents majeurs, quoique certaines personnes ont tenté de saboter le scrutin dans certaines localités. De sa lecture, tous les bureaux de vote ont été ouverts et fermés à l’heure. Le RPM était en liste dans toutes les communes où les élections ont pu être organisées. Le parti a déposé 177 listes propres et 305 listes d’alliance avec d’autres formations politiques. Selon les chiffres publiés par l’administration territoriale, le parti a obtenu 2582 conseillers et 187 maires, a précisé Me Gano. Toutefois, ajoutera –t-il, nous pensons que ces chiffres doivent être revus à la hausse d’autant que nous avions des chiffres supérieurs à ceux publiés par l’administration. Avec ses résultats probants, le RPM a reçu sa mutation de parti politique de l’opposition en 2009 en parti majoritaire avec un score flatteur de 2582 conseillers, a-t-il commenté. Cela, expliquera –t-il, est une confirmation de la trajectoire que le parti a amorcé depuis 2013. Pour lui, le RPM est sans l’ombre d’un doute la première force politique du Mali. Le peuple malien, explique Me Gano, est plus que jamais engagé à soutenir le projet de société porté par le RPM et ses responsables. A en croire, Me Gano le taux de participation a été jugé très faible dans les grandes agglomérations urbaines (20%) et élevé dans les communes rurales (40%). Sur la question de l’achat de conscience, Me Gano a assuré qu’il n’y’a jamais eu d’achat de conscience. Le RPM n’a jamais été un parti d’achat de conscience a renchéri, M. Nancouma Kéita. D’ailleurs, poursuit-il, l’achat de conscience n’est ni dans la philosophie ni dans la culture du RPM. Me Gano a par ailleurs assuré qu’il n’y a pas un acharnement du RPM en commune II. Concernant la question de l’imbroglio autour de la loi électorale, il a assuré que l’ancienne loi était bien valable dans la mesure où les élections ont été convoquées par cette dernière. Me Gano a auparavant déploré les incidents survenus dans la belle famille du Président de la République.

Abdrahamane Sissoko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here