Mise en œuvre de l’accord: Enfin, le problème du DDR résolu

La mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation avance à grand pas. La Coordination des Mouvements de l’Azawad, la Plateforme et les partenaires conviennent que tout est fin prêt pour l’opérationnalisation du DDR.
L’annonce a été faite au cours d’une rencontre avec le représentant de MISAHEL, Pierre Buyoya, le président du CSA, Mohamed Boutach, la représentante de la MINUSMA, Mme Gassarabwé M’Baranga, la CMA et la Plateforme, respectivement représentés par Mahamadou Djeri Maiga et Me HarounaToureh.

En effet, le volet démobilisation, désarmement et réinsertion (DDR) de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale au Mali, constitue la phase la plus difficile et la plus sensible, eu égard au nombre des ex-combattants (1200) à faire intégrer dans les rangs de l’armée ainsi que dans la vie sociale.

La réalisation des infrastructures pour le cantonnement des ex-combattants, le dépôt de leurs listes pour intégration sont visiblement fin prêts.C’est pourquoi, ils conviennent à l’unanimité que le problème de démobilisation, désarmement et réinsertion est résolu (DDR).

Mahamadou Djeri Maiga, vice-président du MNLA souligne que « le DDR est la phase la plus importante, si elle réussit le processus réussit et si elle échoue le processus échoue ». Pour la mise en œuvre des accords, dit-il, toutes les listes ont été déposées concernant le MOC, DDR et le CNRS.

Du côté de la Plateforme, Me HarounaToureh estime que l’intégration des ex-combattants après le cantonnement, la démobilisation, permettra de reconstituer les forces armées du Mali. A l’en croire, ce processus d’intégration s’appliquera aux cinq régions administratives du Nord (Tombouctou, Gao, Ménaka, Taoudenit et Kidal).

La mise en œuvre des DDR (Démobilisation-Désarmement – Réinsertion), les commissions d’intégration, les patrouilles mixtes, sont l’une des missions assignées aux autorités intérimaires, une fois, installées.

Depuis, la nomination de celle-ci en conseil des ministres extraordinaire, la mise en œuvre de l’accord s’accélère pour rapidement ramener la paix dans le Nord de notre pays.

Conformément au texte de l’accord signé, l’opérationnalisation des DDR et l’organisation des patrouilles mixtes permettront d’accélérer la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation, issu du processus d’Alger.

Amara BATHILY
Source: L'Observatoire

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here