Procès du général Amadou Aya Sanogo : Les inconditionnels dénoncent

129

Le MP22 et les clubs Amadou Aya Sanogo ont organisé une conférence de presse le 26 novembre 2016 à la maison de la presse. C’était en présence de Perignama Sylla secrétaire général de MP22, Me Mariam Diawara représentant des collectifs Avocat du Général Amadou Aya Sanogo et Ibrahim Maiga secrétaire Général de l’association Trop c’est Trop. L’objectif de cette conférence de presse est de soutenir le Général Amadou Aya Sanogo aux procès du 30 novembre 2016 à Sikasso.

Le secrétaire général de MP22 Perignama Sylla a souligné que le Mali tout entier attend  impatiemment ce procès, celui des tombeurs du Général Amadou Toumani Touré, les tombeurs d’une certaine démocratie petite bourgeoise, infatuée d’elle-même mais ressentie par le peuple comme une démocratie de pacotille, criminelle, fantoche et sans projet réel pour la nation. Cette démocratie factice, tournée vers l’extérieur, auquel elle veut plaire avant tout, a reçu un sérieux coup le 22 mars 2012 avec l’irruption des soldats de base dans la vie politique nationale.
Sylla a précisé que le procès des membres du CNRDRE se tient dans un contexte particulier, celui de la détention provisoire prolongée au-delà des limites légales pour la plupart d’entre eux et de la tenue prochaine du sommet France Africain au mois de janvier dans notre pays en voie de recolonisation. En effet, pour le pouvoir, il faut coûte que coûte “démarrer” cet impossible procès ou libérer les détenus rebelles au risque de déplaire au FDR et à ses sponsors français. On aura compris que les manifestations “organisées” par les familles des victimes supposées sont en fait l’œuvre d’une certaine France impérialiste et de ses valets locaux.
Perignama Sylla a dit que: “Mais peut-on juger décemment le Général Amadou Aya Sanogo et ses compagnons tout en renvoyant aux calendes grecques celui des mercenaires de la France et d’une certaine CEDEAO ?
Peut-on juger décemment les militaires patriotes et faire l’impasse sur le procès de ceux qui ont préparé les attaques perpétrées contre l’ORTM, l’aéroport international de Bamako Senou et la garnison de Kati à partir de l’ambassade d’une puissance impérialiste occidentale décadente, ennemie jurée de l’indépendance de notre pays, de sa prospérité et de sa dignité ?
Quand le bandit de grand chemin s’habille en uniforme de policier, c’est la tranquillité voire la sécurité de l’honnête citoyen qui est en jeu.
Quand l’ennemi se pare de la toge de l’allié, il faut être averti pour ne pas tomber dans le piège, pour ne pas se faire pendre par la corde qu’il semble vous tendre charitablement tel un baiser de judas!
Le secrétaire général de MP22 a lancé un appel à tous les maliens, particulièrement les jeunes et les femmes à se rendre dès le 29 novembre à Sikasso pour montrer notre indéfectible attachement aux membres du CNRDRE, à la Patrie, une Patrie Unie-Indépendante – Solidaire et juste.

Daouda Diankoumba stagiaire

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here