La MINUSMA lance la réhabilitation d’importantes infrastructures scolaires à Tessalit

Le projet de réhabilitation et d’équipement d’écoles dans trois localités du cercle de Tessalit, à 260 kilomètres au nord de Kidal, a été lancé le 26 novembre dernier. Il est financé par le fonds fiduciaire.
Ce projet entre dans le cadre du renforcement de la cohésion sociale, de l’appui aux communautés et à la restauration de la paix. Porté par la Division des Affaires Civiles de la MINUSMA pour un montant de plus de 132.700.000 Frs CFA, il sera exécuté dans trois localités, à savoir Tessalit, Aguelhoc et Talabite par un consortium d’ONG regroupant l’Association pour le Renouveau du Développement local (ARDL), le Conseil d’Appui au Monde Rural (CAMR), et l’ONG Assahsal.

L’objectif de ce projet est de favoriser l’ouverture des écoles dans le cercle de Tessalit à travers la réhabilitation et l’équipement de 24 salles de classes, 18 latrines, quatre directions, trois magasins, un dortoir et un réfectoire dans les écoles des communes de Tessalit, Aguelhok et le village de Talabite. Des réalisations qui bénéficieront à 1026 élèves ainsi que 28 enseignants et membres du personnel administratif.

La mobilisation était à la hauteur de l’événement. Elus locaux, société civile, associations de parents d’élèves, se sont joints au Directeur du Centre d’Animation Pédagogique (DCAP), pour exprimer leur joie et leur engagement à assurer une réussite totale au projet.

Par cette initiative, la MINUSMA mise sur le retour à l’école des enfants, leur encadrement social à travers des programmes d’enseignement édificateurs qui feront d’eux des citoyens dignes et respectueux des valeurs sociales et des symboles de la nation.

Nombreux seront-il donc à bénéficier de ces infrastructures une fois réalisées, dans une localité où le besoin est d’autant plus criant que les édifices autrefois existants ont quasiment totalement été détruits, rendant pratiquement impossible l’apprentissage.

Des infrastructures d’une importance capitale pour la région

M. Akli Ag Wakawalen n’a pas manqué, lors de son allocution, de remercier la MINUSMA pour « cet appui combien important pour la population du cercle de Tessalit car ce projet permettra à plus d’un millier d’élèves d’étudier dans de meilleurs conditions ».

Pour lui, « face aux nombreux défis et aux grandes attentes des populations, cette initiative est appréciable à sa juste valeur ». Il a exhorté les populations bénéficiaires à s’intéresser à l’école et à protéger les infrastructures scolaires, surtout lorsqu’elles sont refaites pour pallier un manque.

Tout en remerciant les invités à cette cérémonie, Gabriel Branglidor, Chef du Bureau des Affaires Civiles et représentant du Chef de Bureau de la MINUSMA à Kidal, a souligné qu’« il est important que les parents d’élèves, les élèves, les autorités locales puissent comprendre l’ampleur mais aussi les obligations et devoirs qui leur incombent, afin que l’école puisse être une issue de secours pour les enfants qui ont toujours été la cible d’enrôlement à toutes formes de banditisme ».

Il a rappelé que la MINUSMA porte un intérêt particulier à l’institution ciment de la nation qu’est l’école, tout en interpellant en amont les enseignants, autorités locales et parents d’élèves afin qu’ils prennent jalousement soin des salles qui seront réhabilitées et équipées par ce projet.

La MINUSMA marque davantage sa présence dans cette région enclavée. La semaine dernière déjà, elle avait lancé un vaste projet au profit des femmes qui interviennent dans les domaines du maraichage, de la couture et de l’artisanat. Un engagement qui, d’après le représentant du Chef de bureau, s’amplifiera dans les mois à venir.
Source: MINUSMA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here