Mopti, Sikasso et Ségou : Des kits au profit de 258 jeunes

Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle a symboliquement remis, le weekend dernier, des kits à des jeunes pour faciliter leur insertion socioprofessionnelle dans le tissu économique local et national.

La ville de Ségou était la dernière étape de cette activité, le samedi 26 novembre 2016, qui a bénéficié à 60 jeunes de la localité.

Le nombre était plus élevé la veille vendredi, à Sikasso, avec 80 bénéficiaires.

Ce chiffre était nettement plus élevé, le 24 novembre 2016, à Mopti où 118 jeunes ont pu bénéficier de kits d’insertion socioprofessionnelle.

Ce qui fait un total de 258 apprenants ayant bénéficié de kits dans les domaines de l’installation électrique photovoltaïque, la maçonnerie, le carrelage, la construction métallique et la menuiserie-bois.

« Nul besoin de vous dire que ces filières sont en lien direct avec les besoins de l’économie locale et nationale », a souligné le ministre Mahamane BABY qui n’a pas manqué de saluer, par la même occasion, le rôle extrêmement important joué par l’Agence française de Développement (AFD) dans le renforcement de capacités des acteurs de l’économie nationale à travers la formation professionnelle.

En effet, ces différentes cérémonies rentrent dans le cadre de la composante 5 du projet « Amélioration de la Compétitivité des Entreprises par la Formation » (ACEFOR) qui vise justement à former des milliers de jeunes dans les métiers localement porteurs et à développer l’offre de formation à travers la construction de centres de formation professionnelle, a rappelé le ministre BABY.

Les objectifs du projet ACEFOR s’inscrivent parfaitement dans le cadre de la Politique nationale de Formation professionnelle, qui a été adoptée par le Gouvernement et dont la mise en œuvre est effective à travers un cadre de référence, celui du Programme décennal de Développement de la Formation professionnelle pour l’Emploi (PRODEFPE), a indiqué le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle.

Le métier du BTP de plus en plus investi par les femmes

Car, la qualification des ressources humaines de qualité constitue l’un des axes forts du projet de société de SE El Hadj Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République et Chef de l’Etat, a corrélé le ministre BABY, soulignant que la vision des plus hautes autorités du pays est axée, en matière de formation professionnelle, sur le développement du secteur privé et de l’économie locale à travers des formations qui soient en lien étroit avec les besoins réels de l’économie locale.

« Les kits à vous remis doivent vous permettre de mettre en application les connaissances acquises tout au long de votre formation et de tirer le maximum de profit des formations dont vous avez bénéficié », a lancé le ministre BABY aux déférents bénéficiaires, avant de les exhorter tour à tour à faire preuve de plus d’initiatives et d’engagement soutenu pour devenir de véritables acteurs de développement à l’échelle locale, régionale et même nationale ou sous-régionale parce que convaincu que la compétence, la vraie, n’a pas de frontière.

Le ministre BABY s’est félicité du nombre assez important de jeunes filles qui embrassement de plus en plus les métiers BTP et connexes, qui sont traditionnellement réservés aux jeunes garçons, comme le carrelage, l’électricité-bâtiment, la menuiserie-bois, etc., avant d’inviter les uns et les autres à recourir à cette expertise féminine qui commence à investir ce créneau plus que porteur dans notre pays.

Le ministre BABY a enfin insisté sur la motivation première des apprenants dans la sélection pour bénéficier de ces formations, mais également sur les conditions d’études, notamment les moyens de transport, en promettant des efforts plus soutenus pour pallier le déficit de formateurs sur certains métiers comme l’électricité-bâtiment.

Source : CCOM/MEFP

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here