Communales : Première mission accomplie pour le RPM

74

5/5 pour le parti Rassemblement pour le Mali(Rpm), à l’issue des communales du 20 novembre dernier, en entendant d’autres missions. Après avoir remporté la présidentielle et les législatives de 2013, le Rpm vient de confirmer sa suprématie de première force politique en s’adjugeant 187 à 201 mairies à l’issue des communales. Les militants et responsables du parti sont satisfaits et sont fiers du score du Tisserand. C’est ce qu’a annoncé le secrétaire général du parti, Me Baber Gano, à la presse, le samedi dernier, à la Maison de la presse.
Une fois n’est pas coutume, avions coutume de dire. En présence du président du parti, le Dr Bocary Tréta, c’est le secrétaire général qui a animé la conférence.
Donc avec sourire aux lèvres et en frottant les mains que le secrétaire général du parti, Me Baber Gano, a animé, le samedi dernier, une conférence à la Maison de la presse. Il était entouré des vice-présidents Oumarou Ag Ibrahim Haidara, Abino Témé et Nancouma Keita et du secrétaire chargé des questions électorales Kaba Diarra. Plusieurs autres membres du BPN-RPM et militants étaient présents à cette conférence de presse.
Constats et appréciations
D’entrée de jeu, le conférencier a remercié et félicité le gouvernement, à travers le ministère l’Administration, pour la tenue des élections communales qui avaient été plusieurs fois reportées à cause de l’insécurité. Baber Gano a fait mention spéciale aux forces amies présentes au Mali, notamment à la MINUSMA, qui a prêté main-forte au gouvernement en apportant la logistique et d’autres moyens pour faciliter tout le processus électoral.
Il a fait observer une minute de silence à la mémoire de l’ensemble des victimes de la violence au Mali, en particulier des militaires tombés en mission commandée pour la sécurisation des votes.
Comme au tribunal, Me Gano a dénoncé avec véhémence l’attaque de la famille feu Ataher Maiga à Quinzambougou en commune II, la belle famille du Président de la République. Ce genre de comportement n’est à l’avantage de personne, a précisé le secrétaire général du Rpm.
Le Rpm exprime tout son soutien à Mme Keita Aminata Maïga, dont le seul tort est d’être l’épouse du Président de la République. Il a salué la réaction promptitude des forces de l’ordre, qui a permis de limiter les dégâts.
Selon les statistiques du Rpm, le taux de participation aux communales varie entre 20 à 60%. Gao avec 60% de taux participation vient en tête et la commune de Dily avec moins de 20% à cause de l’insécurité vient en derrière position. Constat général, la faible capacité des partis politiques à mobiliser leurs militants. Aussi, sur les 645 communes prévues, le vote n’a pas pu se dérouler 56 pour cause d’insécurité.
La suprématie Rpm
Selon Me Gano, le Rpm a présenté 682 listes des listes de candidature dans toutes les régions et dans le district de Bamako, 177 propres et le reste en alliance. À l’issue des ces consultations de proximité, le Rassemblement pour le Mali, a-t-il déclaré, selon les résultats provisoires de l’administration, a obtenu 187 maires et 2582 conseillers municipaux. Mais, a-t-il indiqué, selon les statistiques du Rpm, le parti a obtenu 201 maires.
«Le Rpm a reçu sa mutation de parti de l’opposition en 2009, en parti majoritaire en 2016 avec ce nombre de maires. Gagnant à la présidentielle de 2013, gagnant aux législatives de 2013 et aujourd’hui gagnant aux communales…», a commenté le conférencier. Il a rappelé que le Rpm avait eu 949 conseillers municipaux et moins de 20 maires en 2009.
«Nous avons fait une progression de plus de 60%. L’objectif est largement atteint pour les communales, même si les objectifs maximums de 350 maires et 5000 conseillers n’ont pas été atteints », s’est réjoui Me Baber, sous les applaudissements des responsables et militants Rpm.
Baber soulage des ténors du parti
L’une des principales préoccupations des confrères portait sur la défaite du Rpm chez les barons du parti, notamment à Sikasso, Koulikoro, Ténénkou, commune IV …Avocat averti, Baber Gano a précisé que les communales sont des élections de proximités et que le BPN-RPM ne peut prendre la défaite du parti dans telle ou telle localité à l’actif de quelqu’un. Le parti félicite l’ensemble de ses militants et sympathisants pour le travail accompli. L’autre préoccupation était la situation de la commune II. Selon le conférencier, en commune II le recomptage a été fait en présence de la CENI et des observateurs et que tout le monde est d’accord sur les résultats sortis des urnes. Me Baber de préciser, le Rpm a porté devant les tribunaux réclamations concernant circonscriptions électorales. Le Rpm ne renoncera pas à aucun de ses élus, a-t-il indiqué.
Rappelons qu’à l’issue de son dernier congrès, qui a vu Bocary Tréta prendre les reines du parti, le Rpm s’est fixé comme, entre autres, objectifs la victoire aux communales, aux régions et la réélection d’Ibk en 2018.

Par Hamidou Togo
Source: Le Hogon

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here