Talents Cachés Makan Konaté, le poison de T-Team Fc de Terengganu

Talents Cachés, la tribune d’expression des champions est allée à la découverte de Makan Konaté, l’intenable et l’insaisissable joueur malien qui cartonne dans le championnat de Malaisie en enchainant les buts journées après journées mettant du coup tous le pays sous le rythme de ses exploits. Grâce à ses performances, le drapeau malien défile dans les stades de la Malaisie à chaque victoire de T-Team Fc de Terengganu. Les équipes adverses n’ont pas trouvé un antidote afin d’anéantir l’élan de ce sérial buteur malien.

Il y a de ces footballeurs qu’on doit surveiller comme le lait sur le feu car à la moindre défaillance, ils se font trembler les filets. Makan Konaté est de la race de ces joueurs, spécialement conçus et sculptés pour juste marquer ou faire marquer des buts à la moindre occasion dans la surface des réparations ou même en dehors grâce a leur sens inné devant les buts. Makan Konaté est né à Kati, la ville garnison, et si la majeure partie des enfants de cette ville jettent leur dévolu sur les treillis et fusils mitrailleuses, lui, il déroge en la règle et opte pour les crampons et non pour les godasses.

Makan commence à effleurer ses premiers ballons dans la concession de ses parents et drible tout sur son passage, des bois de chauffe de la maman en passant par les baignoires et autres ustensiles qui se trouvaient sur son passage. C’est imprégné de ces techniques que le jeune enfant regagne les rues de la ville de Kati. Après les ustensiles de cuisine, ses amis deviennent des proies pour lui. A l’occasion des petits matchs entre camarades du quartier, Makan Konaté exécute ses chatoyants dribles apprises à la maison et sa renommé dépasse vite les frontières de sa ville natale. Les équipes de la capitale se ruent sur le jeunot mais lui préfère le Stade malien de Bamako pour aiguiser ses armes.

Fin dribleur et doté d’une technique au dessus de la moyenne pour les enfants de son âge, Makan Konaté n’attend pas ses 17 ans pour prouver sa valeur. Il gravit à la vitesse de l’éclair les échelons. L’enfant de Kati était de la formation des jeunes du Stade malien qui ont pris part au tournoi des centres de formation en Espagne et qui ont l’ont survolé par leur talent précoce. Avec les Mohamed Cherif Doumbia dit Makoun, les Bourama Coulibaly, Abdoulaye Sissoko et autres ils échouent au pied du podium. Durant le tournoi, plusieurs équipes font du jeunot leur priorité mais c’est les libyens qui parviennent a enrôlé Makan Konaté.

Jugé trop jeune pour certains, Makan donne raison à ses dirigeants sur le terrain via ses performances. Il extirpe l’équipe du ventre mou du championnat et l’abonne à la victoire mais la crise libyenne contraindra Makan à revenir au bercail. C’est durant cette période trouble de sa carrière que les dirigeants de Persib Bandung lui font signe, il n’hésite point et fait un saut dans l’inconnu. Avec le Persib Bandung Makan Konaté fait une époustouflante saison couronnée par 25 buts à la clé raflant le titre de meilleur buteur du championnat, de meilleur joueur étranger au nez et à la barbe des joueurs brésiliens, argentins, nigérians et autres ghanéens.

En ligue asiatique des champions aussi il cartonne et amène son équipe à une étape qu’elle n’avait jamais atteinte. Tous les présidents des clubs étaient prêts à casser leur tirelire pour s’attacher les services du malien mais c’est ceux de T-Team Fc de Terengganu qu’il rejoint avec son compatriote et inséparable ami Abdoul Aziz Maiga. Makan Konaté réalise des exploits avec l’équipe de la ville de Terengganu jusqu'à ce que le supporters lancent une pétition qui a eu plus de 70 000 signataires afin que l’aigle malien endosse le maillot de l’équipe nationale de la Malaisie.

« Je suis malien et mon plus grand rêve est de jouer avec les Aigles du Mali. Je remercie les supporters de T-Team Fc mais qu’ils sachent que mon cœur bat de plus belle pour les aigles que j’aimerais bien aider à obtenir le billet pour la coupe du monde 2018 et à réaliser une excellente coupe d’Afrique des Nations au Gabon. Le Mali regorge d’excellent joueur mais je pense que j’ai ma place au sein de cette équipe mais le dernier mot revient au sélectionneur Alain Giresse », a-t-il répondu à ses fans malaisiens.

Moussa Samba Diallo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here