5e Congrès Ordinaire du Conseil National de la Jeunesse (CNJ-Mali) à Bandiagara : Mohamed Salia TOURE réélu à la tête d’un nouveau bureau de 45 membres, pour un mandat de trois ans

L’an deux mille seize et le 27 du mois de Novembre, près de 200 jeunes Maliens, venus de l’intérieur et de l’extérieur du pays, ont pris d’assaut la salle de conférence du Conseil de cercle de Bandiagara, pour l’ouverture des travaux du 5e  Congrès Ordinaire du CNJ-Mali.

La cérémonie d’ouverture particulièrement chargée d’émotions, s’est déroulée en présence de Monsieur le Ministre de la jeunesse et de la Construction citoyenne, et de l’ensemble des notabilités de la cité de Nangabanou TEMBELY.

Le  représentant du maire de la ville, M Ablau BAH a dans son discours souhaité la cordiale bienvenue à l’ensemble des délégations. Il a déclaré que c’est un grand honneur pour la ville de Bandiangara d’abriter cette grande messe de la jeunesse Malienne.

« Chers jeunes du Mali, vous n’êtes pas sans savoir que notre pays, depuis un certain temps, essaye de se remettre des méandres d’une crise multiforme ; ce n’est ni le moment ni l’endroit d’en rajouter encore. Donc je vous invite à plus de retenue, de responsabilité et de sagesse pour la bonne tenue de ses présentes assises », a déclaré M Kapy GANAME, représentant des autorités coutumières de Bandiagara avant de faire des bénédictions à l’endroit de toutes la jeunesse Malienne, pour la réussite des travaux du congrès.

Le président de Commission Nationale d’Organisation M. Oumar CISSE, a quant à lui accentué son discours sur le processus de renouvellement des organes locaux, entamé il y a de cela quelques jours.

« Cette année, avant le lancement des opérations, tous les acteurs étaient unanimes sur le fait que l’engouement des jeunes pour le CNJ était de plus en plus grand. », a-t-il martelé avant de préciser que ces deux jours que nous nous apprêtons à passer ensemble, constituent une occasion pour nous, d’échanger sur la vie de notre aimable organisation, d’améliorer nos textes, mais aussi et surtout d’élire un nouveau bureau.

« Près de 200 participants, venus du Mali et de la Diaspora, vont prendre part à ces travaux, et je demeure convaincu que tant d’expériences et de compétences ici réunies, parviendront à des propositions idoines », a-t-il déclaré avant de remercier le Ministère de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne, ainsi que tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à la ténue de ces présentes assises.

Le président sortant, M Mohamed Salia à l’entame de son discours a prié l’assistance d’observer une minute de silence à la mémoire de M Alfousseyni TOURE qui a perdu la vie lors des renouvellements, avant de rappeler les valeurs historiques et culturelles de la ville de Bandiagara et  souhaiter la bienvenue à toutes les délégations sur cette terre chargée d’histoires, de tolérance religieuse et d’hospitalité.

« Bandiagara reçoit pour la deuxième fois et en une année toute la jeunesse de la république du Mali », a t il déclaré avant d’ajouter que le mandat qui lui avait été confié en 2013 à Kayes arrivait à son terme. Il a félicité et remercié le Comité exécutif sortant, les Conseils, régionaux communaux et locaux, les membres du bureau, sans oublier  les fédérations.

M Mohamed Salia TOURE a ensuite présenté ses excuses et demandé pardon à tout le monde pour les égarements ou frustrations émanant de sa personne avant de faire un bref compte rendu des axes stratégiques, et des grandes réalisations de son mandat.

Il a conclu ses propos par des remerciements, à l’endroit du Ministère de la jeunesse et de la construction citoyenne, des anciens du CNJ, mais aussi des délégués venus d’un peu partout du Mali et d’ailleurs.

La cérémonie d’ouverture a pris fin par le discours de Monsieur le Ministre de la jeunesse et de la Construction citoyenne M Amadou KOITA, qui a commencé par exprimer toute sa gratitude aux notabilités de Bandiagara et transmettre les salutations sincères du président de la République à tous les congressistes. Il n’a pas manqué de faire appel au sens de responsabilité et d’engagement citoyen de toute la jeunesse Malienne pour la réussite de ces présentes assises.

« A la sortie de ce Congrès, vous devrez choisir des hommes et des femmes responsables capables de répondre aux aspirations de l’organisation, et qui mettront l’intérêt collectif au-dessus de l’intérêt individuel », a-t-il déclaré avant de dire toute la disponibilité de son département pour l’appui et l’accompagnement nécessaire à la mise en œuvre des perspectives.

Il a ensuite remercié les autorités politiques et administratives de la région de Mopti, avant d’inviter la jeunesse au travail et au Labeur.

Les activités du Congrès ont continué dans la journée, à travers : Echanges sur l’animation et la gouvernance de l’organisation, la relecture des textes etc.

La journée du 28 a été consacrée exclusivement à la démission du bureau sortant, à l’élection du nouveau président et à la mise en place du nouveau bureau.

C’est ainsi qu’un nouveau bureau consensuel élargi  de 45 membres, dirigé par Mohamed Salia TOURE fut mis en place pour un mandat de trois ans.

Vivement la prochaine édition !!!

 

Ousmane MENTA, envoyé spécial à Bandiagara


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here